Changement de prénom, changement de sexe...

Publié le 14/06/2013 Vu 12 602 fois 2
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

« Toute personne qui justifie d'un intérêt légitime peut demander à changer de prénom. La demande est portée devant le juge aux affaires familiales à la requête de l'intéressé ou, s'il s'agit d'un mineur ou d'un majeur en tutelle, à la requête de son représentant légal. L'adjonction, la suppression ou la modification de l'ordre des prénoms peut pareillement être décidée.Si l'enfant est âgé de plus de treize ans, son consentement personnel est requis. » La condition essentielle de la procédure de changement de prénom est l’intérêt légitime.

« Toute personne qui justifie d'un intérêt légitime peut demander à changer de prénom. La demande est po

Changement de prénom, changement de sexe...

Le changement de prénom

1. La procédure classique

Article 60 du Code civil :

« Toute personne qui justifie d'un intérêt légitime peut demander à changer de prénom. La demande est portée devant le juge aux affaires familiales à la requête de l'intéressé ou, s'il s'agit d'un mineur ou d'un majeur en tutelle, à la requête de son représentant légal. L'adjonction, la suppression ou la modification de l'ordre des prénoms peut pareillement être décidée.

Si l'enfant est âgé de plus de treize ans, son consentement personnel est requis. »

La condition essentielle de la procédure de changement de prénom est l’intérêt légitime. Que faut-il entendre par intérêt légitime selon la jurisprudence ?

Sont notamment admis par la jurisprudence les cas suivants :

  • lorsque le prénom seul ou sa combinaison avec le nom de famille est ridicule
  • lorsque la personne souhaite franciser son prénom dans un but d’intégration sociale
  • en cas de conversion religieuse
  • en cas d’usage prolongé d’un autre prénom dans la vie courante
  • + cf. panorama de jurisprudence ci-joint

Depuis la loi du 17 mai 2011, il est possible d’obtenir l’inversion de l’ordre des prénoms figurant sur l’acte de naissance. Cette possibilité était auparavant refusée sur le fondement de l’article 57, alinéa 2 in fine du Code civil qui prévoit que « tout prénom inscrit dans l’acte de naissance peut être choisi comme prénom usuel ». Par conséquent, les juridictions considéraient que cet usage s’imposait à tous, personnes privées ou autorités publiques (Cass, Civ 1, 4 avril 1991) privant ainsi la personne de tout intérêt à agir. En effet, même si en pratique il était très difficile de faire valoir ce droit, en théorie il appartenait déjà à la personne.

Le Juge aux Affaires Familiales est compétent pour connaitre de la procédure.

2. Le cas particulier du transsexualisme

Lorsque le transsexuel a déjà obtenu la modification de la mention relative au sexe, le changement de prénom intervient automatiquement.

Les conditions ne sont pas les mêmes selon les juridictions.

Certaines juridictions considèrent que le changement de sexe est un préalable nécessaire à la demande judiciaire de changement de prénom fondée sur l’article 60 du Code civil (CA Nancy, 14 novembre 2003, n° RG 03/01588 et 2198/03).

Parfois, les juridictions n’admettent pas de procéder à un changement de prénom lorsque la procédure de changement de sexe n’est pas complète car la personne concernée se retrouverait avec un état civil incompatible avec son prénom (par exemple Monsieur Amandine ou Madame Pierre). Dans cette hypothèse, même si le transsexualisme de la personne est médicalement reconnu, qu’elle prend un traitement hormonal et a engagé le processus d’opération, le changement de nom peut être refusé (par exemple, CA Limoges, Civ, 11 décembre 2012, n°12/00175).

Pour d’autres juridictions, le changement de sexe n’est pas obligatoire.

C’est ainsi que la Cour d’appel d’Orléans a pu considérer qu’avant toute intervention chirurgicale, un homme qui présente une apparence physique proche de l’autre sexe et dont la personnalité réelle et la nouvelle identité est parfaitement acceptée dans ses relations de travail, justifie d’un intérêt particulier à modifier son prénom pour un prénom féminin (CA Orléans, 12 novembre 2011, jurisdata n°2001-171016).

La Cour d’appel de Reims quant à elle a considéré que présente un intérêt légitime à changer de prénom au sens de l’article 60 du Code civil, l’homme qui a le sentiment d’appartenir au sexe opposé et la volonté de transformer son sexe, dont l’apparence physique est conforme à ce sentiment et dont l’entourage le perçoit comme une femme. Dans ces conditions, la Cour d’appel de Reims admet de lui conférer une identité en rapport avec l’image qu’il renvoie et qu’il a de lui (CA Reims, 4 octobre 2001, jurisdata n°2001-162755).

Lorsque la demande est acceptée, le choix est relativement libre. Parfois, les juridictions procèdent à une féminisation ou masculinisation du prénom initial ou admettent parfois un changement total.

Si la preuve de l’intérêt légitime semble difficile à apporter, il est toujours possible d’opter pour un prénom d’usage. Par le biais d’un acte de notoriété il sera possible d’utiliser un prénom d’usage qui pourra notamment être indiqué sur une carte d’identité.

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par Visiteur
19/06/2018 13:13

bonjour je m'apelle christopher hus j'économise pour éféctuer une opération pour devenir une femme compléte en quelque mot je suis une femme enfermer dans le corp d'un homme je n'arrive pas trés bien a comprendre comment faire pour changer de prénom a l'état civil quelle démarche éffèctuer si ont doit faire une demande avant ou aprés l'opération a qui demander la mairie de ma ville sont incapable de m'expliquer clairement

2 Publié par le vie
24/03/2021 17:44

bonjour je m' appel Levi ( mon dead name : Lola ) je suis un homme transgenre , je souhaite faire des opération afin d'être totalement un homme mais avant sa j'ai demandé un changement de prénom au près de ma mairie , la réponse a était " lorsque vous aurez engagé le processus médical de changement de sexe vous pourrez faire une demande de prénom ,..." je souhaiterais avoir votre avis ainsi que de l'aide .merci

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.