Escroquerie immobilière au Grand Bois Resort à GIMOUILLE

Publié le Par ASR AVOCATS Cabinet spécialisé en défiscalisation et droit bancaire Vu 885 fois 0

La plus grande escroquerie en matière de défiscalisation immobilière vient d’être révélée. L’auteur présumé de cette escroquerie, qui a été mis en examen le 13 octobre 2017 à Versailles, était à la tête du projet immobilier du Grand Bois Resort à GIMOUILLE (Nièvre).

Escroquerie immobilière au Grand Bois Resort à GIMOUILLE

La plus grande escroquerie en matière de défiscalisation immobilière vient d’être révélée.

L’auteur présumé de cette escroquerie, qui a été mis en examen le 13 octobre 2017 à Versailles, était à la tête du projet immobilier du Grand Bois Resort à GIMOUILLE (Nièvre).

Ce projet immobilier de luxe avait de quoi faire rêver : bungalows écologiques, maisons, hôtel avec spa…

Pourtant ce projet n’a jamais vu le jour et les 13,6 millions d’euros investis par les actionnaires ont disparu, faisant 324 victimes dans toute la France.

Le promoteur immobilier se voyait confier des sommes d’argent importantes par des investisseurs afin d’effectuer des opérations de défiscalisation immobilière.

Il faisait miroiter à ses actionnaires des avantages fiscaux et une forte rentabilité sur les opérations immobilières.

L’escroquerie qu’il avait mise en place, de type pyramide de Ponzi, consistait à empocher l’argent de ses clients et à rémunérer les plus anciens grâce aux capitaux apportés par les nouveaux clients.

Cette fraude pyramidale a fonctionné pendant 11 ans, les nouveaux clients étant attirés par les profits réalisés par les anciens, jusqu’à ce qu’elle s’effondre en 2016 lorsqu’un investisseur a porté plainte contre l’une des sociétés de placement immobilier, indiquant ne pas avoir été payé conformément à ce qu’on lui avait promis.

Les victimes de cette fraude peuvent aujourd’hui se constituer partie civile auprès du parquet de Versailles. 

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :