Défiscalisation et investissement locatif: indemnisation des pertes de gain fiscal et de loyers

Publié le Modifié le 13/11/2013 Vu 3 696 fois 1
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Le 11 mai 2010, la Cour de Cassation a consacré la protection des investisseurs dans le cadre de la conclusion d’un contrat d’achat d’un bien immobilier aux fins de défiscalisation et l’obligation de renseignement à la charge des professionnels et intermédiaires financiers dans le cadre de ce type d’opération (Cass. Civ. III, 11 mai 2010, N° de pourvoi: 09-14276).

Le 11 mai 2010, la Cour de Cassation a consacré la protection des investisseurs dans le cadre de la conclusio

Défiscalisation et investissement locatif: indemnisation des pertes de gain fiscal et de loyers

En l’espèce, la société Privilège Tax est une société spécialisée dans le conseil en défiscalisation.

Dans un but purement commercial, elle a présenté de manière extrêmement flatteuse à ses clients une opération d’achat d’un bien immobilier aux fins de défiscalisation dans la ville de SAINT-NECTAIRE.

Les consorts X se sont ainsi vu proposer un «package défiscalisation» de type loi ROBIEN

Ces dispositions fiscales avantageuses avaient constitué un argument majeur pour la vente des appartements en cause dont la localisation, la nature et les caractéristiques importaient peu aux acquéreurs qui recherchaient essentiellement un investissement immobilier sans risques, sans contrainte et sans apport et qui, d'ailleurs, n'avaient jamais fait le déplacement pour visiter les lieux, ni même pour signer les actes de vente.

La ville de SAINT-NECTAIRE ayant été touchée de plein fouet par la crise du thermalisme, nombre d'hôtels étant fermés ou abandonnés, il était évident pour tout professionnel que la mise sur un tel marché des lots allait être un échec.

La société PRIVILEGE TAX a ainsi présenté une opération qu'en tant que professionnel elle ne pouvait que savoir extrêmement risquée.

Les consorts X ont imputé un défaut d'information et de conseil à l’ensemble des professionnels intervenus dans le cadre de l’opération immobilière (mandataire et promoteur) et sollicité en justice la mise en jeu de leur responsabilité.

Compte tenu que les objectifs de défiscalisation n'étaient pas stipulés dans la plaquette publicitaire, ni dans le compromis, ni dans l'acte de vente signé, les consorts X n’ont pas pu prouver l’existence d'un dol vice du consentement ni obtenir l’annulation de leur achat.

Cependant, les juges ont condamné la société PRIVILEGE TAX, en tant que professionnel des transactions immobilières, à réparer le préjudice subi par les investisseurs au titre de la perte d'un gain fiscal et de loyers.

En effet, les juges ont estimé que la Société PRIVILEGE TAX avait commis une faute qui engageait sa responsabilité au titre de l'article 1382 du Code civil en ne fournissant pas aux clients, voire en occultant sciemment, l'ensemble des éléments qui étaient nécessairement en sa possession, en sa qualité de professionnel et qui auraient mis au jour le caractère extrêmement hasardeux de l'opération, aux conditions présentées.

Dans ce contexte, la cour de cassation a jugé que :

" ayant relevé que, forte de sa réputation de conseil en défiscalisation et de son expérience, [la société] avait présenté, dans un but purement commercial, de manière extrêmement flatteuse à ses clients une opération qu’en tant que professionnel elle ne pouvait que savoir extrêmement risquée et que les consorts X n’avaient pas d’expérience particulière, la cour d’appel a pu en déduire que la société Privilège Tax avait commis une faute qui engageait sa responsabilité au titre de l’article 1382 du code civil ".

Ainsi, l'obligation de renseignement d'un professionnel des transactions immobilières dispense son client de toute obligation de prudence et de diligence.

Les acquéreurs de biens immobiliers n’ont donc pas à se déplacer pour visiter les lieux pour vérifier par eux-mêmes les risques d'échec de leur investissement locatif.

Il résulte de cette décision que la jurisprudence peut être amenée à condamner les méthodes commerciales agressives des professionnels de l’immobilier locatif en cas de pertes ou lorsque les performances annoncées font défaut.

Plusieurs problématiques peuvent apparaitre :

  • Prix d’achat du bien surévalué par rapport à sa valeur réelle ;
  • Marché de l’immobilier atone et zone localement saturée ;
  • Taux d’intérêts variables du crédit ;
  • Marché de la revente inexistant ;
  • Prestations accessoires coûteuses et hors simulation (contrat de gestion locative, contrat d’assurance de loyers impayés).

Il découle de ce qui précède que l’investissement locatif n’est pas sans risque.

La « carotte fiscale » ne doit pas faire perdre de vue que la mariée est parfois vendue plus belle qu’elle n’est en réalité par des commerciaux aux méthodes agressives.

Les écrits sont fondamentaux en cas de litige.

En effet, en cas d’acquisition immobilière dans le cadre d’un investissement locatif défiscalisant, il est essentiel de disposer d’un dossier provenant du professionnel et comportant le maximum d’informations afin, le cas échéant, de pouvoir engager sa responsabilité en cas de pertes et d’obtenir une indemnisation des préjudices subis.

Je suis à votre disposition pour toute action ou information (en cliquant ici).

PS : Pour une recherche facile et rapide des articles rédigés sur ces thèmes, vous pouvez taper vos "mots clés" dans la barre de recherche du blog en haut à droite, au dessus de la photographie.

Anthony Bem
Avocat à la Cour
27 bd Malesherbes - 75008 Paris
Tel : 01 40 26 25 01

Email :
abem@cabinetbem.com

www.cabinetbem.com

Vous avez une question ?
Blog de Anthony BEM

Anthony BEM

249 € TTC

1410 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par Visiteur
25/07/2016 19:03

Je n'arrive pas à éprouver de compassion pour ceux que l'idée de payer des impôts pour la collectivité révulse tant, que la seule évocation du mot "défiscalisation" leur provoque une violente érection.
La cupidité et l'individualisme érigés en vertus cardinales, et encouragés par des aides de la collectivité ?
Quand on associe ces penchants moraux à de la naïveté, on devient la proie de plus cupide et plus escroc que soi...
Les petits requins, qui se croyaient malins se sont fait manger par de plus gros...? Pas de quoi verser une larme de crocodile! De toutes façons c'est de l'argent dont ils n'avaient pas besoin ...!
Il faudra bien un jour que chacun comprenne que parmi l'équation des rémunérations (faciles et importantes)/(honnêtes et légales)/(sans risque), un des termes n'a pas sa place ...
C'est vieux comme l'Humanité, mais il y a bien 30 ou 40 % de gras et naïfs benêts dans la population qui ne l'ont pas compris. Peut-on en vouloir aux requins de compétitions d'en croquer quelques un de temps en temps ?
Ah! Au fait, j'ai du Madoff ...Qui n'en veut ?!?
C'est facile, c'est pas cher, et ça peut rapporter ... 20 ans !
Mais quand on aime, on a toujours 20 ans !

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Rechercher
A propos de l'auteur
Blog de Anthony BEM

Avocat contentieux et enseignant, ce blog comprend plus de 3.000 articles juridiques afin de partager mes connaissances et ma passion du droit.

Je peux vous conseiller et vous représenter devant toutes les juridictions, ainsi qu'en outre mer ou de recours devant la CEDH.

+ 1400 avis clients positifs

Tel: 01.40.26.25.01 

En cas d'urgence: 06.14.15.24.59 

Email : abem@cabinetbem.com

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

249 € Ttc

Rép : 24h maximum

1410 évaluations positives

Note : (5/5)
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles