Délai de prescription de l'action au titre des créances contre des personnes publiques

Publié le 01/06/2016 Vu 42 702 fois 2
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Quel est le délai de prescription de l'action justice au titre des créances contre l'état ?

Quel est le délai de prescription de l'action justice au titre des créances contre l'état ?

Délai de prescription de l'action au titre des créances contre des personnes publiques

A titre liminaire, il est important de savoir que les créances sur les personnes publiques sont soumises à des règles et délais de prescription différents de celles applicables pour les créances de nature civile ou commerciale. 

En effet, le délai de prescription des créances contre l'État, les départements, les communes et les établissements publics est de quatre ans à partir du premier jour de l'année suivant celle au cours de laquelle les droits ont été acquis.

Ainsi, une créance de l'État constatée le 31 mai 2016 commence à courir le 1er janvier 2017 à zéro heure pour se terminer le 1er janvier 2021 à zéro heure soit le 31 décembre 2020 à minuit. 

La prescription est donc en réalité de trois ans fin d’année. 

On parle de déchéance quadriennale des créances sur l’Etat. 

Toutefois, le délai de prescription ne court pas contre :

- Le créancier qui ne peut agir, soit par lui-même ou par l'intermédiaire de son représentant légal, soit pour une cause de force majeur ;

- La personne qui peut être légitimement regardée comme ignorant l'existence de sa créance ou de la créance de celui qu'il représente légalement. 

Par ailleurs, un nouveau délai de quatre ans court dans certains cas.  

On parle alors de causes d'interruption du délai de prescription. 

Le délai de prescription est ainsi interrompu par :

- Toute demande de paiement ou toute réclamation écrite adressée par un créancier à l'autorité administrative, dès lors que la demande ou la réclamation a trait au fait générateur, à l'existence, au montant ou au paiement de la créance, alors même que l'administration saisie n'est pas celle qui aura finalement la charge du règlement ;

- Tout recours formé devant une juridiction, relatif au fait générateur, à l'existence, au montant ou au paiement de la créance, quel que soit l'auteur du recours et même si la juridiction saisie est incompétente pour en connaître, et si l'administration qui aura finalement la charge du règlement n'est pas partie à l'instance ;

- Toute communication écrite d'une administration intéressée, même si cette communication n'a pas été faite directement au créancier qui s'en prévaut, dès lors que cette communication a trait au fait générateur, à l'existence, au montant ou au paiement de la créance ;

- Toute émission de moyen de règlement, même si ce règlement ne couvre qu'une partie de la créance ou si le créancier n'a pas été exactement désigné.

Le cas échéant le nouveau délai de prescription de quatre ans court à compter du premier jour de l'année suivant celle au cours de laquelle a eu lieu l'interruption. 

Toutefois, si l'interruption résulte d'un recours juridictionnel, le nouveau délai court à partir du premier jour de l'année suivant celle au cours de laquelle la décision de justice a été rendue.

De plus, les personnes qui disposent d'une créance sur l'Etat, les départements, les communes et les établissements publics peuvent être relevées en tout ou en partie de la prescription, à raison de circonstances particulières et notamment de la situation du créancier.

Ceci suppose une décision des autorités administratives compétentes, telle une délibération prise respectivement par les conseils généraux, les conseils municipaux et les conseils ou organes chargés des établissements publics. 

Ces délibérations doivent être motivées et être approuvées par l'autorité compétente pour approuver le budget de la collectivité intéressée.

Je suis à votre disposition pour toute action ou information (en cliquant ici).

Anthony Bem
Avocat à la Cour
27 bd Malesherbes - 75008 Paris

01 40 26 25 01
abem@cabinetbem.com

www.cabinetbem.com

Vous avez une question ?
Blog de Anthony BEM

Anthony BEM

249 € TTC

1434 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par Visiteur
11/09/2017 10:23

On me reclame une taxe d habitation de 2011
Est ce normale supérieure

2 Publié par Visiteur
12/04/2018 22:21

J ai eu un accident de travail fonction publique territoriale en 2016.Puis je déposer les feuilles de soins maintenant pour être rembourse? C est quand la date buttoir?

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Rechercher
A propos de l'auteur
Blog de Anthony BEM

Avocat contentieux et enseignant, ce blog comprend plus de 3.000 articles juridiques afin de partager mes connaissances et ma passion du droit.

Je peux vous conseiller et vous représenter devant toutes les juridictions, ainsi qu'en outre mer ou de recours devant la CEDH.

+ 1400 avis clients positifs

Tel: 01.40.26.25.01 

En cas d'urgence: 06.14.15.24.59 

Email : abem@cabinetbem.com

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

249 € Ttc

Rép : 24h max.

1434 évaluations positives

Note : (5/5)
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles