Le délit de vol entre époux, enfants ou parents

Publié le 16/05/2024 Vu 608 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Le délits de vol existe-t-il entre époux, enfants ou parents ?

Le délits de vol existe-t-il entre époux, enfants ou parents ?

Le délit de vol entre époux, enfants ou parents

Selon une opinion majoritairement partagée, il n’existerait pas de délit de vol entre époux, enfants ou parents. 

 

Or, cette croyance est partiellement vraie mais aussi partiellement fausse. 

 

En réalité, l’article 311-12 du Code pénal pose le principe selon lequel il ne peut pas y avoir de poursuites pénales pour vol à l’égard de son ascendant, de son descendant et de son conjoint. 

 

Ainsi, en principe, il ne pourrait pas y avoir de vol de la part d’un époux vis à vis de son conjoint, ni par des parents qui feraient usage des deniers de leurs enfants et réciproquement à l’égard de l’argent des parents utilisé par leurs enfants.  

 

On parle alors de « l’immunité familiale ».

 

Toutefois, le même article prévoit de nombreuses exceptions à « l’immunité familiale ». 

 

En effet, la protection légale et l’exonération de responsabilité pénale des conjoints en cas de vol cesse de s’appliquer notamment lorsque les époux sont séparés de corps ou autorisés par décision du juge aux affaires familiales à résider séparément.

 

En outre, certains documents ne peuvent, en tout état de cause, jamais être volés entre membres d’une même famille. 

 

Le Code pénal prévoit que « l’immunité familiale » n'est pas applicable lorsque le vol porte sur :

 

  • des objets ou des documents indispensables à la vie quotidienne de la victime, tels que : des documents d'identité, relatifs au titre de séjour ou de résidence d'un étranger ;
  • des moyens de paiement ;
  • des moyens de télécommunication, c’est à dire : des ordinateurs, tablettes et téléphones. 

 

Selon la jurisprudence, le vol commis par un descendant au préjudice d’un ascendant ou réciproquement est susceptible de poursuites pénales même lorsque le vol porte sur un moyen de paiement ou sur l’utilisation de ces moyens de paiement. (Cour d’Appel de Rennes, Chambre des Appels Correctionnels, 7 juillet 2022, n° 19011000009)

 

Dans l´affaire jugée par la cour d'appel de Rennes, un fils ayant fait un usage abusif des moyens de paiement de ses parents s'est vu condamné pénalement des chefs d´escroquerie et de vol. 

 

En effet, l’article 313-3 alinéa 2 du même Code précise que « les dispositions de l’article 311-12 sont applicables au délit d’escroquerie »

 

Il en résulte que le dernier alinéa de l’article 311-12 précité est applicable à l’escroquerie portant sur des moyens de paiement. 

 

L’immunité familiale prévue par les deux articles précités cesse donc de s’appliquer en cas d’usage d’une carte bancaire, soit un moyen de paiement. 

 

Tous les retraits d’argent et les achats personnels au moyen de la carte bancaires sont concernés et ne permettent pas de bénéficier de l’immunité familiale. 

 

Les juges considèrent que « l’immunité familiale » est exclue lorsque l’escroquerie porte sur des moyens de paiement, ce qui vise non seulement l’appréhension de ceux-ci mais également l’usage de ces moyens de paiement. 

 

Ceci limite donc le champs d’application de l’immunité familiale dès qu’il y aura eu une utilisation de moyens de paiement.

 

Enfin, eu égard à la qualité juridique de certains membres de la famille, le Code pénal exclut le principe d’exonération de responsabilité pénale lorsque l'auteur des faits est le tuteur, le curateur, le mandataire spécial désigné dans le cadre d'une sauvegarde de justice, la personne habilitée dans le cadre d'une habilitation familiale ou le mandataire exécutant un mandat de protection future de la victime.

 

Ainsi, il apparaît que de nombreuses exceptions sont portées à la règle de l’exonération de responsabilité pénale de sorte que des membres d’une même famille puisse agir entre eux pour délit de vol, malgré le lien familial qui les unit et « l’immunité familiale » de principe. 

 

Je suis à votre disposition pour toute action ou information (en cliquant ici)

Vous avez une question ?
Blog de Anthony BEM

Anthony BEM

249 € TTC

1434 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Rechercher
A propos de l'auteur
Blog de Anthony BEM

Avocat contentieux et enseignant, ce blog comprend plus de 3.000 articles juridiques afin de partager mes connaissances et ma passion du droit.

Je peux vous conseiller et vous représenter devant toutes les juridictions, ainsi qu'en outre mer ou de recours devant la CEDH.

+ 1400 avis clients positifs

Tel: 01.40.26.25.01 

En cas d'urgence: 06.14.15.24.59 

Email : abem@cabinetbem.com

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

249 € Ttc

Rép : 24h max.

1434 évaluations positives

Note : (5/5)
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles