La difficile conciliation de la liberté d’expression et de l’atteinte à la vie privée sur Twitter

Publié le Modifié le 12/04/2012 Vu 5 118 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Les réseaux sociaux tels que Twitter laissent apparaitre les limites juridiques de la liberté d'expression et du droit au respect de la vie privée. Exemple : l'affaire Sunday Herald / Ryan Giggs.

Les réseaux sociaux tels que Twitter laissent apparaitre les limites juridiques de la liberté d'expression e

La difficile conciliation de la liberté d’expression et de l’atteinte à la vie privée sur Twitter

Le 22 mai 2011, le journal Sunday Herald a publié en première page une photographie du footballeur Ryan Giggs, avec une bande noire sur les yeux et le mot «censuré» en lettres majuscules, afin de révéler sa liaison amoureuse avec Mademoiselle Imogen Thomas, un célèbre modèle britannique.

Le journal écossais ajoutait que : "Tout le monde sait que le footballeur a utilisé les tribunaux pour lutter contre les allégations d'une secrète affaire sexuelle ", (grâce aux tweets sur Twitter).
 
Dans son éditorial, le journal écrit: "Aujourd'hui, nous identifions le footballeur dont le nom est lié à une injonction d'un tribunal ... Parce que nous croyons qu'il est inconcevable que la loi puisse être utilisée pour empêcher les journaux de publier des informations auxquels des lecteurs peuvent accéder sur Internet en un clic de souris. "
 
Dans les heures qui ont suivi, ce sont plus de 75.000 tweets qui ont été diffusés, le joueur était facilement reconnaissable.
 
Or, Ryan Giggs, marié et père de deux enfants, avait obtenu judiciairement une injonction d'un juge pour empêcher que son nom soit divulgué publiquement dans la presse.
 
A l'heure où le Guardian révèle que le milieu de terrain gallois intente une poursuite contre Twitter, le ministre John Hemming a remis en question les injonctions de confidentialité.
 
En effet, les injonctions judiciaires tendant à ce que certains contenus restent confidentielles risquent d'être sans effet dans ce type de situation car il est en pratique impossible de poursuivre toutes les personnes qui ont révélé le nom de Ryan Giggs publiquement dans les médias ou sur les réseaux sociaux tels que Twitter.

La paradoxe de cette affaire réside dans le fait qu'en voulant user d'une disposition légale anglaise ("Injonction") qui permet d'interdire toute diffusion d'information relative à sa vie privée, Ryan Giggs a enclenché une machine infernale.
 
En terme de préjudice, certains s'interrogent déjà sur les conséquences de cette histoire pour Ryan Giggs qui doit affronter le FC Barcelona lors de la finale de la ligue des Champions à Wembley le 28 mai 2011.
 
Le procureur général aurait indiqué l'ouverture d'une enquête pénale contre le journaliste britannique qui a utilisé Twitter pour révéler le nom du footballeur.
 
Problème, l'injonction judiciaire n'a pas de force juridique en Écosse, où une ordonnance distincte est nécessaire. 

Je suis à votre disposition pour toute information ou action.

PS : Pour une recherche facile et rapide des articles rédigés sur ces thèmes, vous pouvez taper vos "mots clés" dans la barre de recherche du blog en haut à droite, au dessus de la photographie.

Anthony Bem
Avocat à la Cour
27 bd Malesherbes - 75008 Paris
Tel : 01 40 26 25 01

Email : abem@cabinetbem.com

www.cabinetbem.com

Vous avez une question ?
Blog de Anthony BEM

Anthony BEM

249 € TTC

1434 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Rechercher
A propos de l'auteur
Blog de Anthony BEM

Avocat contentieux et enseignant, ce blog comprend plus de 3.000 articles juridiques afin de partager mes connaissances et ma passion du droit.

Je peux vous conseiller et vous représenter devant toutes les juridictions, ainsi qu'en outre mer ou de recours devant la CEDH.

+ 1400 avis clients positifs

Tel: 01.40.26.25.01 

En cas d'urgence: 06.14.15.24.59 

Email : abem@cabinetbem.com

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

249 € Ttc

Rép : 24h max.

1434 évaluations positives

Note : (5/5)
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles