Droit d’action des associés de société contre le gérant auteur de fautes gestion, même en cas de quitus donné à ce dernier par l’assemblée générale des associés

Publié le Modifié le 23/09/2021 Vu 1 461 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Le quitus de gestion délivré par une assemblée d’associés permet-il de libérer le gérant des éventuelles fautes commises lors de sa gestion de la société ?

Le quitus de gestion délivré par une assemblée d’associés permet-il de libérer le gérant des éventuel

Droit d’action des associés de société contre le gérant auteur de fautes gestion, même en cas de quitus donné à ce dernier par l’assemblée générale des associés

 

Les comptes d’une entreprise sont réalisés au terme de l’exercice social aussi appelé exercice comptable.

L’exercice social permet donc de déterminer le résultat d’une entreprise sur une période donnée, en principe un an.

Ainsi, il existe une date d’ouverture et une date de clôture de l’exercice sociale à la fin de laquelle sont arrêtés les comptes l’entreprise.

 A cette fin, les associés se réunissent en assemblée générale ou extraordinaire afin de se prononcer sur les comptes, le résultat et la bonne ou la mauvaise gestion de la société par le gérant.

 Les associés approuvent en assemblée délibérante la bonne gestion de la société par le gérant en lui délivrant un « quitus de gestion ».

 Le quitus de gestion est ainsi le nom donné à la décision par laquelle les actionnaires d'une société valident la bonne gestion du mandataire social et le libère de toute action en responsabilité au titre des actes de gestion dont l'assemblée générale a eu connaissance.

A défaut, en cas d’erreur de gestion, les associés disposent contre le gérant :

- d’une part, d’une action dite personnelle afin d’obtenir la réparation des préjudices personnellement subis ;

- d’autre part, d’une action dite sociale afin d’obtenir la réparation des préjudices subis par la société.

Ainsi, tout associé peut également, seul ou avec d'autres associés, intenter judiciairement une action sociale en responsabilité contre le gérant pour défendre les intérêts de la société en tant que telle.

Cette action peut être exercée même si l’associé détient une faible part du capital.

Les dommages-intérêts obtenus le cas échéant dans le cadre de cette action en justice sont versés à la société et non aux associés qui ont initié l'action.

A cet égard, le 27 mai 2021, la Cour de cassation a jugé que le quitus donné par l’assemblée des associés au gérant n’a pas d’effet libératoire du gérant à l’égard des fautes qu’il a commis lors de sa gestion sociale de l’entreprise. Ainsi, si le quitus de gestion prive l’associé de son droit d’agir personnellement contre le gérant, il ne le prive pas de son droit d’engager une action sociale en responsabilité contre ce dernier si nécessaire. (Cour de cassation. troisième chambre civile, 27 mai 2021, n° 19-16.716)

En effet, l’article 1845-3 alinéa du code civil dispose qu’ « aucune décision de l'assemblée des associés ne peut avoir pour effet d'éteindre une action en responsabilité contre les gérants pour la faute commise dans l'accomplissement de leur mandat. »

Dès lors, l’interdiction de la renonciation à l’action sociale des associés contre le gérant est une disposition d’ordre public qui ne souffre d’aucune exception.

Aux termes de l’affaire jugée le 27 mai 2021 par la Cour de cassation, un gérant avait été condamné à verser la somme de 120.000 euros en réparation d’un préjudice financier subi par la société en raison de son erreur de gestion.

Pour se défendre, le gérant soutenait que les associés avaient eu parfaitement connaissance des faits reprochés au moment où ils lui ont donné quitus.

Néanmoins, la cour de cassation a considéré que les juges d’appel n’avaient pas à rechercher si les associés avaient été spécialement informés de la faute de gestion commise par le gérant car le quitus donné n’avait pas d’effet libératoire des fautes de gestion éventuellement commises par ce dernier dans le cadre de son mandat.

Il ressort de cette décision que le fait que les associés avaient connaissance ou avaient pu avoir connaissance des faits reprochés au gérant lors de l’assemble générale approuvant les comptes et la gestion de la société ne saurait constituer un moyen de défense valable pour le gérant fautif.

Pour conclure, il convient de garder en mémoire que la mise en jeu de la responsabilité d’un gérant de société peut toujours être mise en cause par les associés, sur le fondement de l’action sociale, afin de permettre à la société d’obtenir la réparation des préjudices subis conséquemment.

Anthony Bem
Avocat à la Cour
27 bd Malesherbes - 75008 Paris
01 40 26 25 01
abem@cabinetbem.com

 

Vous avez une question ?
Blog de Anthony BEM

Anthony BEM

249 € TTC

1434 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Rechercher
A propos de l'auteur
Blog de Anthony BEM

Avocat contentieux et enseignant, ce blog comprend plus de 3.000 articles juridiques afin de partager mes connaissances et ma passion du droit.

Je peux vous conseiller et vous représenter devant toutes les juridictions, ainsi qu'en outre mer ou de recours devant la CEDH.

+ 1400 avis clients positifs

Tel: 01.40.26.25.01 

En cas d'urgence: 06.14.15.24.59 

Email : abem@cabinetbem.com

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

249 € Ttc

Rép : 24h max.

1434 évaluations positives

Note : (5/5)
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles