Drones civils : risques d’atteintes aux droits et libertés des personnes

Publié le Modifié le 12/03/2014 Vu 4 598 fois 1
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Initialement utilisés à des fins militaires, les drones ont aujourd’hui intégré notre quotidien, soulevant ainsi des enjeux importants pour le respect de la vie privée et les droits et libertés des personnes.

Initialement utilisés à des fins militaires, les drones ont aujourd’hui intégré notre quotidien, souleva

Drones civils : risques d’atteintes aux droits et libertés des personnes

Pour mémoire, un drone est un appareil volant sans pilote à bord, généralement piloté à distance par un opérateur humain.

Dans l’esprit collectif, les drones sont souvent associés à la guerre.

Cela peut s’expliquer par le fait qu’au départ les drones étaient utilisés principalement à des fins militaires pour remplir des missions d’observation et de renseignement, voire de combat sans exposer la vie de soldats, grâce à leurs caméras, appareils photos, micros et outils embarqués

Cependant, si les drones étaient à l’origine une technologie exclusivement utilisée à des fins militaire, depuis quelques années ils ont vu leurs usages se diversifier.

En dehors de l’armée, les pouvoirs publics ont été parmi les premiers à utiliser les drones pour notamment des missions de prévention et de maintien de l’ordre public et de sécurité.

A titre d’exemples, des drones sont souvent utilisés pour les contrôles aux frontières, pour la surveillance des manifestations et des rassemblements sur la voie publique, pour la prévention et la lutte contre les feux de forêts ou encore pour l’accès à des zones dangereuses, inaccessibles, inondées ou touchées par des accidents nucléaires.

Les drones sont également utilisés par des entreprises, pour notamment effectuer des missions de surveillance de réseaux électriques ou ferroviaires ou de chantiers.

C’est ainsi qu’au mois de février 2014, la SNCF a procédé à des expérimentations visant à faire surveiller son réseau ferré par des drones, dans le but notamment de prévenir le vol de câbles ou de détecter des obstacles en cas d’intempérie (chutes de rochers ou d’arbres).

Par ailleurs, les multiples possibilités offertes par les drones ont aussi amené le grand public à s’y intéresser, ce qui a ouvert la voie à des drones de loisir de petite taille et à très faible coût.

L'intérêt du public est à son commencement tel que cela ressort notamment des "faits divers" de mars 2014 où, pour la première fois, un drone passeur de drogue en prison vient d'être découvert en Australie. 

Moins lourds, moins coûteux et souvent pilotables à partir d’un simple smartphone, ces drones de loisir connaissent aujourd’hui un succès grandissant.

L’entreprise française Parrot et son AR Drone sont devenus les symboles de ce marché de drones à usage ludique, comme en témoigne un communiqué de presse de l’entreprise publié en juin 2013 qui a estimé à un demi-million le nombre d’AR Drones vendus dans le monde.

Toutes ces observations posent les bases d’un marché qui ne cesse de se développer : une étude du Teal Group de juin 2013 a par exemple évalué le marché mondial des drones tous secteurs confondus à 5,2 milliards de dollars pour l'année 2013 et prévoit que ce marché double dans les dix ans qui viennent.

On voit ainsi que les drones ont vocation à intégrer notre quotidien tant leurs applications aussi bien civiles que militaires sont multiples.

Surtout, les drones sont des engins permettant d’observer, stocker et transmettre des informations privées susceptibles de constituer une menace pour les droits et libertés des personnes.

En effet, étant généralement équipés de capteurs divers et variés tels qu’une caméra mobile, un appareil photo, un microphone, un capteur sonore ou thermique ou encore un dispositif de géolocalisation, les drones sont de véritables engins permettant d’observer,  stocker et transmettre des informations relevant éventuellement de la sphère privée.

Dès lors, grâce à cette capacité à capter et à diffuser des informations, les drones peuvent potentiellement porter atteinte à la vie privée et aux droits et libertés des personnes.

L’une de leurs caractéristiques est la discrétion qui permet à un drone de surveiller les comportements, les déplacements et la vie privée d’une personne sans qu’elle s’en aperçoive.

C’est d’ailleurs cette discrétion qui séduit des paparazzis qui sont de plus en plus nombreux à recourir à des drones pour s’immiscer dans l’intimité des célébrités.

Une seconde caractéristique des drones est leur mobilité qui permet notamment de suivre les déplacements d’une personne à son insu.

Une troisième caractéristique des drones qui est de nature à engendrer des risques d’atteintes à la vie privée est le caractère intrusif de ces derniers qui leur donne accès à des endroits difficilement accessibles comme une fenêtre située à un étage élevé.

Ainsi, on comprend mieux pourquoi les drones soulèvent depuis peu de fortes interrogations quant aux droits et libertés des personnes.

Dans ce contexte, il est intéressant de bien connaitre les garanties prévues par la loi contre les atteintes aux droits et libertés des personnes résultant de l’utilisation de drones ; ce qui fera l’objet d’un autre article. 

Je suis à votre disposition pour toute action ou information (en cliquant ici).

PS : Pour une recherche facile et rapide des articles rédigés sur ces thèmes, vous pouvez taper vos "mots clés" dans la barre de recherche du blog en haut à droite, au dessus de la photographie.

Anthony Bem
Avocat à la Cour
27 bd Malesherbes - 75008 Paris
01 40 26 25 01

abem@cabinetbem.com

www.cabinetbem.com

Vous avez une question ?
Blog de Anthony Bem

Anthony BEM

249 € TTC

1394 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par Jibi7
10/03/2014 20:09

Interessant tout autant qu'inquietant panorama Maitre,
par contre vu le champ des possibilités il paraitrait anormal que ce materiel soit considéré chez nous comme "militaire " ou apparenté, surtout si la decision n'etait qu'hexagonale.
On sait par ailleurs que certains matériaux permettent dorenavant aux engins aeriens d'echapper aux radars.
En effet imaginerait on qu'un véhicule militaire puisse circuler et operer dans notre jardin ?
Tout autant qu'une version pour enfant, de collection soit interdite de sortie dans les rues d'un village ?

N'y a t il pas une version simplifiée obligeant à une déclaration à partir d'un certain niveau de technicité ?
Pensons à cet ado qui a survolé Nancy et produit des images superbes parait il été condamné mais ensuite la ville lui aurait trouvé un "statut"..
Pour ceux qui ont vu la reconstitution en 3D d'une cathédrale parcourue et visionnée dans les moindres recoins grace a un drone
Les fouilles de sites ou lieux inaccessibles sans risques ou dégats...
Pensons à ces agriculteurs qui s'en servent pour gérer leurs cultures (arrosages, traitements..)..

Interdire reviendrait a l'époque des iconoclastes !
ou a favoriser le bizness de la prohibition!

Le droit de la vie privée, de la propriété intellectuelle etc...devront s'adapter comme le droit de l'environnement du solaire, de l'espace sont déjà en place depuis quelques dizaines d'années.

Du boulot pour vos confrères maitre!

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Rechercher
A propos de l'auteur
Blog de Anthony Bem

Avocat contentieux et enseignant, ce blog comprend plus de 3.000 articles juridiques afin de partager mes connaissances et ma passion du droit.

Je peux vous conseiller et vous représenter devant toutes les juridictions, ainsi qu'en outre mer ou de recours devant la CEDH.

+ 1390 avis clients positifs

Tel: 01.40.26.25.01 

En cas d'urgence: 06.14.15.24.59 

Email : abem@cabinetbem.com

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

249 € Ttc

Rép : 24h maximum

1394 évaluations positives

Note : (5/5)
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles