GENDARMES INSULTES SUR FACEBOOK : TROIS MOIS DE PRISON FERME

Publié le Modifié le 14/04/2012 Par Anthony Bem Vu 4 724 fois 0

Le 1er octobre 2010, le tribunal correctionnel de Brest a rendu une décision d’une sévérité exemplaire et inédite à l’encontre de l’auteur d’insultes envers des gendarmes sur Internet.

GENDARMES INSULTES SUR FACEBOOK : TROIS MOIS DE PRISON FERME

En l’espèce, suite à un contrôle routier par des gendarmes du Faou, dans le Finistère, un jeune homme, voulant se venger, a publié sur Facebook des propos injurieux envers ces derniers.

Trois mois après leur diffusion les gendarmes s’en sont rendus compte, par hasard, et ont engagé une procédure judiciaire à l’encontre de l’auteur de ces insultes.

Le tribunal correctionnel de Brest a sanctionné ces injures sur le fondement de « l'outrage à agent » et a condamné le jeune homme à trois mois de prison ferme ainsi qu’à 1.200 euros de dommages et intérêts à verser aux gendarmes. 

En effet, l'outrage à agent est définit à l'article 433-5 du Code pénal :

« Constituent un outrage puni de 7500 euros d'amende les paroles, gestes ou menaces, les écrits ou images de toute nature non rendus publics ou l'envoi d'objets quelconques adressés à une personne chargée d'une mission de service public, dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de sa mission, et de nature à porter atteinte à sa dignité ou au respect dû à la fonction dont elle est investie. Lorsqu'il est adressé à une personne dépositaire de l'autorité publique, l'outrage est puni de six mois d'emprisonnement et de 7500 euros d'amende. Lorsqu'il est commis en réunion, l'outrage prévu au premier alinéa est puni de six mois d'emprisonnement et de 7500 euros d'amende, et l'outrage prévu au deuxième alinéa est puni d'un an d'emprisonnement et de 15000 euros d'amende. »

Ainsi, bien que le délit prévoit une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à six mois et que le Procureur de la république avait requis ce maxima à l’encontre de l’auteur de ces outrages, cette décision est particulièrement importante en ce qu’elle est la première à condamner une personne à de l’emprisonnement ferme pour des injures constitutifs d’outrage à agent sur Internet.

Je suis à votre disposition pour toute information ou action.

PS : Pour une recherche facile et rapide des articles rédigés sur ces thèmes, vous pouvez taper vos "mots clés" dans la barre de recherche du blog en haut à droite, au dessus de la photographie.

Anthony Bem
Avocat à la Cour
27 bd Malesherbes - 75008 Paris
Tel : 01 40 26 25 01

Email : abem@cabinetbem.com

www.cabinetbem.com

 

Vous avez une question ?

Anthony BEM

249 € TTC

1295 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Rechercher
A propos de l'auteur
Blog de Anthony Bem

Avocat contentieux et enseignant, ce blog comprend plus de 2.600 articles juridiques afin de partager mes connaissances et ma passion du droit.

Je peux vous conseiller et vous représenter devant toutes les juridictions, ainsi qu'en outre mer ou de recours devant la CEDH.

+ 1290 avis clients positifs

Tel: 01.40.26.25.01 

En cas d'urgence: 06.14.15.24.59 

Email : abem@cabinetbem.com

Consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

249 € Ttc

Rép : 24h maximum

1295 évaluations positives

Note : (5/5)
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles