L'internet comme moyen d'interconnexion des objets connectés et de collecte des données personnelles

Publié le Modifié le 30/01/2015 Vu 3 558 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

L'intérêt des objets connectés revient à se poser la question : comment améliorer notre quotidien et gagner du temps ?

L'intérêt des objets connectés revient à se poser la question : comment améliorer notre quotidien et gagn

L'internet comme moyen d'interconnexion des objets connectés et de collecte des données personnelles

L'homo numercus est amené à disposer de nouveaux outils permettant d'améliorer son quotidien grâce aux objets connectés. 

Le web n’était à l'origine accessible que par les ordinateurs. 

Puis les téléphones s'y sont connectés. 

Enfin, de plus en plus d'objets sont dorénavant connectés à internet pour interagir entre eux. 

Le nombre d'objets connectés vendus se comptent en milliards et est en expansion constante. 

L'intérêt des objets connectés revient à se poser la question de savoir comment améliorer notre quotidien et gagner du temps. 

En effet, les appareils dits connectés permettant une interaction sont aujourd'hui nombreux, par exemple les montres, les voitures, les appareils d'équipements  domestique, les réfrigérateurs, les télévisions, les lunettes, les robots, les drones, les analyseurs d'air, demain les appareils à usages professionnels et médicaux, etc ...

Il s’agit d'un secteur amené à exploser dans les prochaines années. 

Or, des questions juridiques sur l'utilisation de ces objets se posent déjà compte tenu notamment de la révolution positive de l'internet et des objets connectés que vient de proposer Google : le "Physical Web", ou quand l'immatériel devient matériel. 

La firme américaine vient de dévoiler en novembre 2014 son nouveau service appelé Physical Web. 

Le projet de google est de faciliter le lien entre les téléphones connectés au web, les smartphones, et les objets connectés eux mêmes. 

Or, alors qu'à l'heure actuelle, il faut télécharger une application dédiée à cette relation entre les smartphones et les objets connectés, Google propose de ne plus avoir à télécharger d'application. 

Avec son smartphone on pourra se connecter à n'importe quel objet connecté sans avoir besoin de télécharger une application spéciale pour chaque objet. 

A cet égard, Google met en place un nouveau service permettant une communication entre mobile et objet, alliant la technologie du Bluetooth low-energy (BLE). 

Le protocole de communication permet de connecter n'importe quel objet à n'importe quel smartphone indépendamment du système d’exploitation de ce dernier.

Le service par notifications en push sera laissé à la discrétion des utilisateurs via un simple opt-in.

En outre, Google ouvre la voie d'un nouveau mode de communication immatérielle. 

En effet, Google se servira des URL des objets ou appareil connecté via Bluetooth. 

Ce mode de diffusion par Bluetooth s’ouvrira à d’autres standards.

Selon Scott Jenson, ingénieur de Google : 

"Nous pensons qu'il faut pouvoir utiliser tout objet physique connecté et interagir avec cet objet sans devoir d'abord passer par une application". 

Par exemple, lorsqu'on approche d'un arrêt de bus on pourra recevoir le temps d'arrivée du prochain bus sans devoir installer une application dédiée pour ça. 

Il n'y a plus qu'à cliquer et utiliser. 

Tout devient donc aussi simple que de naviguer sur le web. 

Le projet est publique sur la plateforme Github en open source donc en partage pour tous les développeurs, de sorte que le Web Physique est ouvert à tous. 

Il s'agit d'un autre grand  pas dans le monde virtuel du numérique dont les implications sont de plus en plus présentes au quotidien grâce à ces objets. 

Les générations et les objets futurs seront de plus en plus connectés. 

Les données collectées serviront aux interactions entre les personnes et les objets eux mêmes. 

A la suite de la notion du droit des nouvelles technologies, de nouvelles notions juridiques sont apparues telles que celle du droit de l'Internet, des objets connectés, de l'E-réputation, au déréférencement.

Avec cette application, les traces des balises accessibles en arrière-plan, les données de géolocalisation, la liste des appareils et toutes leurs données à caractère personnel collectées permettant de faire de la prévision pour du ciblage seront conservées et utilisées. 

Je suis à votre disposition pour toute action ou information (en cliquant ici).

PS : Pour une recherche facile et rapide des articles rédigés sur ces thèmes, vous pouvez taper vos "mots clés" dans la barre de recherche du blog en haut à droite, au dessus de la photographie.

Anthony Bem
Avocat à la Cour
27 bd Malesherbes - 75008 Paris
01 40 26 25 01
abem@cabinetbem.com

www.cabinetbem.com

Vous avez une question ?
Blog de Anthony BEM

Anthony BEM

249 € TTC

1423 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Rechercher
A propos de l'auteur
Blog de Anthony BEM

Avocat contentieux et enseignant, ce blog comprend plus de 3.000 articles juridiques afin de partager mes connaissances et ma passion du droit.

Je peux vous conseiller et vous représenter devant toutes les juridictions, ainsi qu'en outre mer ou de recours devant la CEDH.

+ 1400 avis clients positifs

Tel: 01.40.26.25.01 

En cas d'urgence: 06.14.15.24.59 

Email : abem@cabinetbem.com

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

249 € Ttc

Rép : 24h maximum

1423 évaluations positives

Note : (5/5)
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles