Les lieux susceptibles de pouvoir faire l’objet d’une perquisition et les spécificités applicables à certains lieux protégés

Publié le 19/12/2022 Vu 2 596 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Quels sont les lieux qui peuvent faire l’objet d’une perquisition ?

Quels sont les lieux qui peuvent faire l’objet d’une perquisition ?

Les lieux susceptibles de pouvoir faire l’objet d’une perquisition et les spécificités applicables à certains lieux protégés

Il découle de l’article 56 du code de procédure pénale que les perquisitions peuvent s’effectuer au domicile d’un suspect et plus généralement dans tout « lieu clos. »

Le terme de domicile, ne signifie pas seulement le lieu où une personne a son principal établissement mais encore le lieu où, qu’elle y habite ou non, elle a le droit de se dire chez elle, quels que soient le titre juridique de son occupation et l’affectation donnée au locaux. (Cour de cassation, Chambre criminelle, 31 janvier 1914)

Ainsi, la notion de domicile est définie juridiquement de manière large : Il peut s’agir d’une chambre d’hôtel ; d’un bateau aménagé ; d’un bureau, etc …

En revanche, un véhicule automobile, n’est pas assimilé à un domicile. (Cour de cassation, Chambre criminelle, 11 septembre 1933)

Le régime juridique applicable à la fouille d’une voiture n’est pas celui de la perquisition mais celui relatif aux fouilles de véhicules et de bagages.

En outre, le domicile est le lieu où une personne vit volontairement.

Ainsi, une cellule de prison n’est pas apparentée à un domicile, puisque l’occupant n’y loge pas de par sa propre volonté. (Cour de cassation, Chambre criminelle, 29 mars 1994, n°93-84.995)

Par ailleurs, certains lieux clos sont particulièrement protégés par la loi, et font l’objet de règles particulières en cas de perquisition, sous peine de nullité de la mesure.

Ces lieux sont limitativement énumérés par la loi et sont les suivants :

- Le cabinet ou le domicile d’un avocat. (Article 56-1 du code de procédure pénale.)

Lors de perquisitions menées au cabinet ou au domicile d’un avocat, celles-ci ne peuvent être effectuées qu’à la suite d’une décision écrite et motivée du juge. Elles ne peuvent être menées que par un magistrat et en présence du bâtonnier.

- Les entreprises de presse ou domicile des journalistes. (Article 56-2 du code de procédure pénale.)

Les perquisitions doivent être précédées d’une décision écrite et motivée d’un magistrat, et ne peuvent être menées que par un juge.

- Le cabinet d’un médecin ; d’un notaire ; d’un huissier. (Article 56-3 du code de procédure pénale.)

De même, les perquisitions ne peuvent être menées que par un magistrat, et en présence d’un responsable de l’ordre ou de l’organisation professionnelle en question.

- Les lieux couverts par le secret de la défense nationale. (Article 56-4 du code de procédure pénale.)

De telles perquisitions ne peuvent être réalisées que par un magistrat, en présence du président de la Commission consultative du secret de la défense nationale.

- Les locaux d’une juridiction. (Article 56-5 du code de procédure pénale.)

De telles perquisitions doivent également faire l’objet d’une décision écrite et motivée. Elles ne peuvent être effectuées que par un juge, et doivent avoir lieu en présence du premier président de la cour d’appel ou du premier président de la Cour de cassation ou de son délégué.

Ainsi, toute perquisition effectuée dans un de ces lieux protégés, en méconnaissance de ces formalités expressément prévues par le code de procédure pénale, est susceptible de pouvoir être annulée.

Je suis à votre disposition pour toute action ou information (en cliquant ici)

Anthony Bem
Avocat à la Cour
27 bd Malesherbes - 75008 Paris
01 40 26 25 01
abem@cabinetbem.com

Vous avez une question ?
Blog de Anthony BEM

Anthony BEM

249 € TTC

1434 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Rechercher
A propos de l'auteur
Blog de Anthony BEM

Avocat contentieux et enseignant, ce blog comprend plus de 3.000 articles juridiques afin de partager mes connaissances et ma passion du droit.

Je peux vous conseiller et vous représenter devant toutes les juridictions, ainsi qu'en outre mer ou de recours devant la CEDH.

+ 1400 avis clients positifs

Tel: 01.40.26.25.01 

En cas d'urgence: 06.14.15.24.59 

Email : abem@cabinetbem.com

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles