Possibilité pour les cautions poursuivies en paiement d’opposer au créancier les exceptions personnelles du débiteur principal

Publié le 26/10/2021 Vu 432 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Les cautions poursuivies en paiement peuvent-elles utilement opposer au créancier les exceptions personnelles du débiteur principal ?

Les cautions poursuivies en paiement peuvent-elles utilement opposer au créancier les exceptions personnelles

Possibilité pour les cautions poursuivies en paiement d’opposer au créancier les exceptions personnelles du débiteur principal

L’ordonnance n° 2021-1192 du 15 septembre 2021 a réformé le droit des sûretés et notamment le droit du cautionnement afin de « rendre son régime plus lisible et d'en améliorer l'efficacité » (Article 60, I, 1° de la loi PACTE)

Dans ce contexte, le gouvernement a été amené à repenser les règles sur le régime des exceptions dont peut se prévaloir la caution dans le cadre de sa défense une fois qu’elle est assignée en règlement par le créancier.

Pour mémoire, le cautionnement est une garantie de paiement qui est l’accessoire d’un engagement financier souscrit par un débiteur tiers.

Il en ira ainsi par exemple des cautionnements conclus par les dirigeants de société auprès de banque en garantie du remboursement des prêts accordés pour les besoins de l’activité.

Dès lors, le caractère accessoire du cautionnement implique qu’il ne peut excéder ce qui est dû par le débiteur tiers ni être contracté dans des conditions plus onéreuses.

Par conséquent, la caution dispose de la faculté d’opposer au créancier les exceptions nées dans ses rapports avec le débiteur principal.

Avant cette réforme, l’ancien article 2313 du code civil, opérait une distinction entre les exceptions inhérentes à la dette et les exceptions purement personnelles dont pouvaient se prévaloir la caution à l’égard du créancier, dans les termes suivants :

« La caution peut opposer au créancier toutes les exceptions qui appartiennent au débiteur principal, et qui sont inhérentes à la dette ;

Mais elle ne peut opposer les exceptions qui sont purement personnelles au débiteur. »

À partir du 1er janvier 2022, le nouvel article 2298 du code civil dispose que :

« La caution peut opposer au créancier toutes les exceptions, personnelles ou inhérentes à la dette, qui appartiennent au débiteur, sous réserve des dispositions du deuxième alinéa de l’article 2293

Toutefois la caution ne peut se prévaloir des mesures légales ou judiciaires dont bénéficie le débiteur en conséquence de sa défaillance, sauf disposition spéciale contraire. »

Dorénavant, la caution pourra donc opposer au créancier poursuivant toutes les exceptions appartenant au débiteur principal, qu’elles soient purement personnelles au débiteur ou inhérentes à la dette, à l’exception de :

  • celles tirées de l’incapacité (Article 2293 alinéa 2 du nouveau code civil) ;
  • celles tirées de l’insolvabilité du débiteur(article 2298 alinéa 2 nouveau du code civil) ;

Le nouveau texte permettra donc à la caution de se prévaloir utilement des exceptions  personnelles au débiteur telle l'action en nullité pour dol.

Cette mesure marque notamment la fin de la jurisprudence selon laquelle l'action en nullité relative constituait une exception personnelle dont la caution ne pouvait se prévaloir. (Ch. mixte, 8 juin 2007, pourvoi n° 03-15.602)

Par conséquent, le combat pour la défense des cautions continuera grâce à la possibilité de soulever de nouvelles exceptions qui jusqu’alors n’étaient pas possible.

Je suis à votre disposition pour toute action ou information. (en cliquant ici)

Anthony Bem

Avocat à la Cour
27 bd Malesherbes - 75008 Paris
01 40 26 25 01
abem@cabinetbem.com 

 

Vous avez une question ?
Blog de Anthony Bem

Anthony BEM

249 € TTC

1405 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


Rechercher
A propos de l'auteur
Blog de Anthony Bem

Avocat contentieux et enseignant, ce blog comprend plus de 3.000 articles juridiques afin de partager mes connaissances et ma passion du droit.

Je peux vous conseiller et vous représenter devant toutes les juridictions, ainsi qu'en outre mer ou de recours devant la CEDH.

+ 1400 avis clients positifs

Tel: 01.40.26.25.01 

En cas d'urgence: 06.14.15.24.59 

Email : abem@cabinetbem.com

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

249 € Ttc

Rép : 24h maximum

1405 évaluations positives

Note : (5/5)
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles