Les dangers de l’investissement GIRARDIN INDUSTRIEL

Publié le Par ASR AVOCATS Cabinet spécialisé en défiscalisation et droit bancaire Vu 454 fois 2

Afin d’encourager les entrepreneurs en Outre-Mer, un dispositif introduit par la loi GIRARDIN INDUSTRIEL a été mis en place en 2003.

Les dangers de l’investissement GIRARDIN INDUSTRIEL

 

De nombreux investisseurs se sont essayés à cette opération attractive visant à investir dans du matériel productif neuf loué à des entreprises situées en Outre-Mer dans le but d’obtenir en retour une réduction d’impôt substantielle.

 

Toutefois, bien qu’attrayante, cette opération présente des risques non négligeables à ne pas perdre de vue.

 

En effet, encore faut-il que l’investissement soit éligible au dispositif de défiscalisation GIRARDIN INDUSTRIEL, et l’investisseur risque, si l’opération ne respecte pas les contraintes légales ou administratives, de perdre rétroactivement tout avantage fiscal octroyé.

 

C’est le cas notamment lorsque le matériel est loué dans un secteur interdit, ou que l’investisseur opère la défiscalisation avant que le matériel ne soit livré à l’état productif ou encore en cas de défaillance de l’exploitant avant le délai de cinq ans.

 

 C’est par exemple ce qui s’est produit pour des investissements de défiscalisation dans le domaine des énergies photovoltaïques qui avaient attiré une multitude d’investisseurs.

 

Pour cause, l’exclusion des énergies photovoltaïques du champ du dispositif GIRARDIN INDUSTRIEL ou encore le non-respect de l’une des conditions contraignantes pour en bénéficier.

 

Dès lors, l’unique intérêt de l’opération, à savoir la réduction d’impôt, a été balayé et de très nombreux contribuables ayant participé à ces opérations ont subi d’importants redressements fiscaux.

 

Face à cette opération à perte, les investisseurs qui en sont les victimes ne sont pas totalement désarmés.

 

En effet, ils peuvent agir contre les différents acteurs de l’opération de défiscalisation, à savoir le commercialisateur, le conseiller en gestion de patrimoine et leur assureur afin d’obtenir une indemnisation sur le fondement de la responsabilité.             

 

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publié par Henry_sabbah
15/09/19 09:07

Bonjour
J’ai acheté en 2003 un appartement à la Réunion dans une résidence située à La possession.
J’ai investi dans le cadre de la loi de défiscalisation GIRARDIN.
C’est le Credit Agricole qui a financé cette opération.
Je l’ai payé 265000€ pour une surface de 73m2
J’avais à l’époque signé une option de rachat au bout de 9ans à 95% du prix.
Lorsque j’ai voulu le vendre en 2013,on m’annonce que le promoteur à fait faillite et que cette close ne pouvait plus être honoré.
Aujourd’hui cet appartement n’est toujours pas vendu ,je continue à rembourser 1500€/mois et je dois encore 150 000€ à la banque.
Je ne peux plus payer étant en retraite et on m’en offre 100 000€ pour cet appartement
Ai je la possibilité d’avoir un recours en justice ?
Sinon quelle solution ai je ?
Merci pour votre aide

Publié par ASRAVOCATS
16/09/19 15:31

Cher Monsieur,
Je vous invite à prendre contact avec mon cabinet dont vous trouverez les coordonnées ci-après, afin d'évoquer votre situation et les solutions que je peux vous proposer.
Bien Cordialement

_____________________________
ANNE-SOPHIE RAMOND
Avocat à la Cour
Email: asr@asr-avocats.com
_____________________________

ASR AVOCATS
2 avenue Hoche - 75008 Paris
Port : 06.18.15.32.09
Tel: 01.75.42.60.87
Fax: 01.56.79.11.12

http://www.asr-avocats.com/

Publier un commentaire
Votre commentaire :