Girardin industriel : des recours existent !

Publié le Modifié le 25/01/2016 Vu 1 551 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Depuis la naissance du dispositif GIRARDIN industriel en 2003, de nombreuses difficultés sont apparues et le dispositif présenté comme avantageux a révélé des failles importantes et les procédures se multiplient.

Depuis la naissance du dispositif GIRARDIN industriel en 2003, de nombreuses difficultés sont apparues et le

Girardin industriel : des recours existent !

Depuis la naissance du dispositif GIRARDIN industriel en 2003, de nombreuses difficultés sont apparues et le dispositif présenté comme avantageux a révélé des failles importantes et les procédures se multiplient. 

Le principe semble simple : investir dans une société (SAS, SNC ou société en participation) implantée dans les DOM-TOM afin de bénéficier d’un avantage fiscal allant jusqu’à 40 000€ ou 15% du revenu net global du foyer fiscal sur option.

Concrètement, il s’agit d’acheter un matériel de production afin de le louer à un exploitant local : ce dernier monte une société qui est destinée à être dissoute 5 ans plus tard. Au terme du bail, l’investisseur peut obtenir une réduction d’impôt supérieure à la somme d’argent engagée (prenant en compte la part de l’avantage fiscal rétrocédé à l’exploitant et la rémunération des différents intermédiaires).

Cette opération semble bien alléchante, d’autant que jusqu’à 30% brut en termes de rentabilité sont à espérer pour l’investisseur. Cependant elle s’est avérée bien décevante pour les aventuriers qui s’y sont risqués.

En effet, le redressement fiscal peut intervenir dans un délai de 10 ans après l’investissement. Celui-ci peut intervenir pour des causes malheureusement très diversifiées : surfacturation, faillite de l’exploitant, matériel finalement inexistant voire escroqueries sont autant de mauvaises surprises que l’investisseur perd non seulement son avantage fiscal, mais il doit également restituer la réduction d’impôt majorée ainsi que des intérêts de retard.

Toutefois le cabinet ASR AVOCATS rappelle que si l’investissement peut s’avérer décevant, des recours sont possibles pour les acquéreurs qui s’y seraient risqués.

On peut rechercher notamment la responsabilité du commercialisateur, du conseiller en gestion de patrimoine ou du conseiller en investissement financier, ceux-ci étant tenus d’une obligation d’information et d’un devoir de conseil à l’égard des investisseurs. D’ailleurs de nombreuses décisions favorables aux emprunteurs ont déjà été rendues par les tribunaux français, ce qui conforte le cabinet ASR AVOCATS à encourager les investisseurs floués à engager une procédure à l’encontre des conseillers. 

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de ASR AVOCATS - Droit du travail - Droit bancaire - Droit immobilier

Notre cabinet est divisé en plusieurs départements définis en fonction de nos domaines d'intervention: droit du travail, droit bancaire, droit immobilier.

Notre équipe est à votre service pour vous conseiller et vous défendre efficacement devant toutes les juridictions. 

ASR AVOCATS 

01.75.42.60.87 

asr@asr-avocats.com

Mes liens
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles