Un promoteur immobilier condamné pour dol à verser 140.000 euros

Publié le Par ASR-AVOCATS Vu 1 913 fois 2

Dans un arrêt rendu le 6 Juillet 2017, la Cour d’Appel de Montpellier a sévèrement condamné un promoteur immobilier pour dol dans le cadre d’une vente immobilière sous loi Robien.

Un promoteur immobilier condamné pour dol à verser 140.000 euros

Dans un arrêt rendu le 6 Juillet 2017, la Cour d’Appel de Montpellier a sévèrement condamné un promoteur immobilier pour dol dans le cadre d’une vente immobilière sous loi Robien.

Séduit par une plaquette commerciale lui vantant les mérites d’un projet immobilier en loi « de Robien », ce dernier espérait bien bénéficier d’une forte demande locative et d’un niveau de défiscalisation intéressant par l’achat d’un appartement de type T3 en l’état futur d’achèvement à Carcassonne. 

Cet investisseur a pourtant vite déchanté en découvrant que la rentabilité réelle de l’opération était nettement inférieure à celle qui lui avait été annoncée par son promoteur. 

D’une part, celui-ci n’a jamais pu louer l’appartement dans le délai requis pour bénéficier de la défiscalisation, même après une baisse conséquente du loyer, et il a ainsi perdu toute possibilité de bénéficier de l’avantage fiscal « De Robien ».

D’autre part, il ressortait des faits que la valeur du bien immobilier avait été largement surévaluée par le promoteur au regard de sa qualité de construction, de son emplacement et de son positionnement sur le marché. 

Or, les informations contenues dans la plaquette commerciale montraient de façon évidente que le promoteur et ses représentants avaient volontairement menti à l’investisseur dans le seul but d’obtenir son adhésion au contrat.

Lorsque cette attitude est à l’origine d’une erreur de l’investisseur et d’un préjudice subi par celui-ci, elle correspond juridiquement à un dol et lui permet ainsi de mettre en jeu la responsabilité délictuelle du promoteur pour obtenir des dommages-intérêts en réparation de son préjudice. 

Dans le présent arrêt, l’investisseur a justement pu obtenir la condamnation du promoteur à lui verser 140.000,00€  à titre de dommages-intérêts. 

Correspondant à la réparation de son préjudice lié à la perte de chance de ne pas contracter et de son préjudice moral, cette somme lui permettait ainsi d’obtenir le remboursement de ses pertes locatives, de son manque à gagner fiscal et de la surestimation de la valeur vénale du bien immobilier.

En définitive, cette solution confirme un mouvement jurisprudentiel en faveur des investisseurs ainsi qu’une grande sévérité des juridictions à l’égard des promoteurs. 

Une question sur cet article ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publié par Visiteur
15/10/17 18:00

Bonjour j'ai acheter un bien loi derobien 227000 aujourd'hui sur le marché il est proposer à 140000 euro que puis-je faire merci pour votre aide

Publié par ASRAVOCATS
16/10/17 12:37

Cher Monsieur, J'ai pris connaissance avec attention de votre problème que je connais bien. Compte tenu de la complexité de ce type de ce dossier, il est préférable que nous en discutions dans un premier temps par téléphone, ce qui ne vous engage en rien à mon égard. Vous pouvez me joindre au cabinet au 01.75.42.60.87. Bien Cordialement

Commenter cet article
Votre commentaire :
A propos de l'auteur
Blog de ASR-AVOCATS

Bienvenue sur le blog de ASR-AVOCATS

Partenaires
Newsletter

Inscription à la newsletter hebdomadaire

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles