LE DIVORCE VIA LE GREFFIER: CERTAINEMENT INCONSTITUTIONNEL

Publié le Modifié le 08/01/2014 Vu 2 102 fois 1
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Une des fausses bonnes idées de la Chancellerie serait de passer devant un greffier pour divorcer. Au delà de la polémique que cela suscite déjà au sein des professionnels du droit, on rappelera quand même avant que le ministère ne se fasse retoquer pour la N-nième fois par le conseil constitutionnel le B.A.BA de la Constitution décidément bien ignorée.

Une des fausses bonnes idées de la Chancellerie serait de passer devant un greffier pour divorcer. Au delà d

LE DIVORCE VIA LE GREFFIER: CERTAINEMENT INCONSTITUTIONNEL

Sans rentrer dans une polémique sur le bien fondé d'une mesure, visant à faire passer les candidats au divorce devant un greffier et non plus devant un juge, sans rentrer dans un débat en réalité budgétaire puisque la dite mesure sert uniquement à essayer de trouver une solution pour désengorger l'emploi du temps de magistrats pas assez nombreux au sein des tribunaux de Grande instance, on rappellera que le droit consitutionnel est une pièce maitresse de notre système judiciaire et que pour y déroger, il faudrait faire évoluer la Constitution.

Or donc, qu'en est il de cette proposition/projet de loi?

La liberté du mariage a été qualifiée de composante de la liberté personnelle et est protégée par les articles 2 et 4 de la Déclaration de l'Homme et du Citoyen de 1789 ( C.const. déc. 13 aout 1993 déc. n°93-325 et celle du 20 novembre 2003 dec. n°2003-484)

C'est toujours selon la constitution française le juge judiciaire qui est garant des libertés individuelles.(article 66 de la Constitution)

C'est enfin un officier d'Etat civil qui officie sous l'autorité du Procureur de la République au mariage, contrat conclu sous "l'oeil" de la Nation.

La combinaison de ces diverses dispositions et décisions constitutionnelles suggère que pour rompre pareil contrat, il y faut le respect d'un parallèlisme des formes et la garantie du juge judiciaire.

Ainsi donc soit on fait évoluer le statut des greffiers, soit le greffier ne ferait oeuvre de divorce que sous l'autorité et contrôle du juge judiciaire (cela ne résoudrait donc pas grand chose sauf à faire un degré intermédiaire d'appel), soit le divorce par greffier sera frappé d'inscontitutionnalité.

A suivre donc.

Vous avez une question ?
Blog de Le BLOG  de Maître Muriel Bodin, avocate

Muriel BODIN

100 € TTC

38 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par Visiteur
07/01/2014 17:25

Effectivement, je pense que la meilleure solution consiste à faire évoluer la constitution.il y a beaucoup de perte de temps vu la charge des emplois de temps des magistrats. Aline de http://www.theesthetique.com

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles