DROIT CIVIL: PREUVE

Publié le 06/03/12 Vu 56 330 fois 1 Par Maître HADDAD Sabine
SAISINE,DELIVRANCE DE LEGS ET ENVOI EN POSSESSION.

saisine, délivrance de legs et envoi en possession: Des notions à définir...

Lire la suite
Publié le 06/03/12 Vu 3 541 fois 0 Par Maître HADDAD Sabine
1ERE CIV, 29 FEVRIER 2012 ET L'AUTHENTICITE DU TESTAMENT

a première chambre civile de la cour de cassation a rendu le 29 février 2012,pourvoi N°10-27.332 visant l'appréciation de l'authenticité du testament... Une ordonnance d’envoi en possession du legs apparent ne peut constituer la chose jugée quant à la reconnaissance de l’écriture du testament...

Lire la suite
Publié le 05/03/12 Vu 41 865 fois 4 Par Maître HADDAD Sabine
LA SAISINE DES HERITIERS ET LA PRISE DE POSSESSION DES BIENS SUCCESSORAUX (I)

Suite au décès, les héritiers disposent de plein droit la possession de tous les biens de la succession (article 724 al 1 du code civil ) On dit qu’ils ont la "saisine" des biens du défunt sans avoir besoin de demander l’envoi en possession ou la délivrance. » Le mort saisit le vif par son hoir le plus proche " La saisine n'équivaut pas à l'acceptation de la succession. Concrètement, les héritiers légitimes, naturels, le conjoint survivant et en l'absence d'héritiers à réserve, le légataire universel appréhendent la succession par le seul fait du décès et peuvent donc, dès ce moment prendre possession du logement du défunt, et utiliser tous ses biens. Ils disposent de l’universalité de l’hérédité et à ce titre sont fondée à agir pour réclamer les biens de leur auteur et poursuivre seule les actions du défunt 1re Chambre civ., 25 avril 2007 N° pourvoi N° 05-14.793. Cette saisine confère aux héritiers un droit de prise de possession indépendante de la décision d'accepter ou de renoncer à la succession, laquelle confère un droit de propriété sur les biens du défunt. A l’inverse, si . un héritier renonce ultérieurement à la succession, il perdra les droits issus de sa possession que lui avait conféré la saisine. A contrario les légataires et, lorsque la succession est vacante, l'Etat, devront "se faire envoyer en possession" Le caractère obligatoire de ces formalités varie à la fois en fonction du type de testament et de la qualité du légataire.

Lire la suite
Publié le 05/03/12 Vu 4 873 fois 0 Par Maître HADDAD Sabine
LA QUESTION DE L'ENVOI EN POSSESSION (II).

Après avoir présenté la saisine et la délivrance des legs en matière successorale,je complèterai mon étude par l'envoi en possession...

Lire la suite
Publié le 02/03/12 Vu 31 402 fois 4 Par Maître HADDAD Sabine
PROTECTION JURIDIQUE OU DEFENSE RECOURS : QUELLE DIRECTION DE PROCES ?

La garantie défense-recours, ou la clause de direction du procès complètent la couverture Responsabilité Civile. Elles font intervenir l’assureur qui dispose de la liberté dans la conduite du procès,muni d’un mandat de son assuré. A la différence, la protection juridique, est un contrat facultatif et permet de bénéficier de conseils et d’une prise en charge des frais de procédures. la défense recours permet à l’assureur d'intervenir en vertu d’un contrat, Ici l'assureur n’a aucun intérêt particulier à agir. Ce sera l'assuré qui aura la liberté et l’autonomie de l’action.

Lire la suite
Publié le 01/03/12 Vu 3 447 fois 0 Par Maître HADDAD Sabine
CRIM,14/02/2012: GARDE A VUE : UNE AFFAIRE PERSONNELLE !

La garde à vue est une affaire de "gardé à vue". C'est ce que nous rappelle la chambre criminelle de la cour de cassation dans un arrêt du 14 février 2012, pourvoi N°11-84-694.

Lire la suite
Publié le 24/02/12 Vu 6 275 fois 0 Par Maître HADDAD Sabine
DISCRIMINATION RACIALE ET ATTEINTE AU PRINCIPE D'EGALITE.

« Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. » Ce principe issu de l’article 1 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 à laquelle renvoie notre constitution, fait que toute différence, atteinte à la dignité d’une personne ou d’un groupe, vise le principe d’égalité et doit être sanctionné.

Lire la suite
Publié le 24/02/12 Vu 2 753 fois 0 Par Maître HADDAD Sabine
POURQUOI CHOISIR DE  DIVORCER PAR CONSENTEMENT MUTUEL ?

Parmi les cas de divorces contentieux ( pour faute ou pour rupture irrémédiable du lien conjugal, ou sur acceptation du principe de la rupture), le divorce gracieux par consentement mutuel reste le plus souhaitable... « On s’est aimé comme on se quitte » chantait un célèbre chanteur. Dignité, Simplicité, Célérité, et Coût sont les principales raisons qui devraient pousser les couples à opter pour le divorce à l'amiable ou par consentement mutuel...

Lire la suite
Publié le 23/02/12 Vu 5 982 fois 0 Par Maître HADDAD Sabine
POURQUOI FIXER LA DATE  D'OUVERTURE DE LA SUCCESSION ? (II)

Après avoir abordé dans un article qui fait corps avec celui-ci la fixation de la date d'ouverture d'une succession, je présenterai les nombreux intérêts liés à sa fixation.

Lire la suite
Publié le 19/02/12 Vu 23 793 fois 1 Par Maître HADDAD Sabine
LA DATE D'OUVERTURE DE LA SUCCESSION  N'EST PAS FORCEMENT CELLE DU DECES...

Si le lieu d’ouverture de la succession permet de déterminer la juridiction territorialement compétente pour connaître des éventuels litiges ou demandes des héritiers ou créanciers. La date d'ouverture de la succession reste essentielle dans le cadre des opérations de liquidation partage à plusieurs égards. La majorité des fois, les personnes estiment qu’elle remonte au décès. Cependant les choses ne sont pas si simples, surtout lorsque la date du décès n’est pas connue. Il s’agira de savoir quand cette date peut être appréciée et quel est son intérêt...

Lire la suite
A propos de l'auteur
Blog de Maître HADDAD Sabine

AVOCATE - ENSEIGNANTE

PLUS DE 3.000 PUBLICATIONS ET ARTICLES JURIDIQUES- VU SUR FRANCE2, M6, BFM TV, LE FIGARO , L'EXPRESS etc...

Je traite personnellement toutes vos questions.

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

179 € Ttc

Rép : 24h maximum

2583 évaluations positives

Note : (5/5)
Informations

 

L’Avocate vous fait Juge” Copyright Sabine HADDAD Première Edition : décembre 2013 ISBN: 978-1-291-48466-3 -330 pages

book_blue2.gif?20131216165508

Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles