la prise d'acte, la juriprudence évolue....

Publié le Vu 3 954 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

la prise d'acte, la juriprudence évolue....

La jurisprudence vient de préciser dans un arrêt en date du 30 mars 2010 les nouvelles conditions de la prise d’acte de rupture du contrat de travail aux torts de l’employeur.

La Cour de Cassation considère désormais que seules les fautes suffisamment graves commises par l’employeur et qui empêchent la poursuite du contrat de travail pourront désormais justifier la prise d’acte, par le salarié, de la rupture  de son contrat de travail aux torts de l’employeur.

Il s’agit d’une jurisprudence importante car avant cet arrêt  durcit les conditions de prise d’acte de la rupture du contrat de travail par le salarié.

Cependant dans un autre arrêt du 7 avril 2010, la chambre sociale de la Cour de cassation affirme que le non-paiement d’une prime à un salarié est un « manquement suffisamment grave » pour justifier la prise d’acte de la rupture du contrat aux torts de l’employeur.

Un salarié qui prendrait acte de la rupture devra donc s'assurer au regard de la juriprudence que les manquements reprochés à l'employeur soient suffisamment graves.

Maître DRAY

Vous avez une question ?
Blog de Maître Joan DRAY

Joan DRAY

150 € TTC

314 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.