le trouble de jouissance subi par un locataire du fait d' un autre locataire.

Publié le 26/05/2013 Vu 38 099 fois 3
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Lorsqu'un locataire subit un trouble de jouissance du fait d'un autre locataire, deux situations peuvent se présenter: - soit les deux locataires ont le même bailleur et sa responsabilité contractuelle sera recherchée, -soit la locataire victime devra agir sur le fondement délictuel contre l'auteur du dommage. Il convient de rappeler Le bailleur doit en effet garantir une jouissance paisible au locataire et répond à ce titre des troubles émanant d'un autre locataire qui n'est pas un tiers au sens de l'article 1725 du Code civil La Cour d'Appel de GRENOBLE a réaffirmé dans un arrêt de 2012 que le bailleur était responsable envers son locataire qui a subi des violences émanant d'un autre locataire. (CA Grenoble, 2e ch., 21 juin 2012, n° 11/00777 : JurisData n° 2012-020198) Cet article rappelle les obligations qui pèsent sur le bailleur qui doit garantir à don locataire une jouissance paisible et doit agir pour assurer cette tranquillité.

Lorsqu'un locataire subit un trouble de jouissance du fait d'un autre locataire, deux situations peuvent se pr

le trouble de jouissance subi par un locataire du fait d' un autre locataire.

Il résulte de l'article 1719-3° du Code civil, le bailleur a l'obligation d'éviter, dans la mesure du possible, les troubles de jouissance que pourrait subir le locataire ; à défaut, il doit réparation du préjudice causé.

•Le trouble jouissance subi par un locataire du fait d'un autre locataire

Le bailleur  est responsable des troubles de jouissance qui se produisent  entre locataires habitant un même immeuble notamment lorsque ces agissements excèdent les inconvénients normaux qui résultent du voisinage.

L'autre locataire ne sera pas considéré comme un tiers au sens de l'article 1725 du code civil.

Lorsqu'un locataire subit un trouble de jouissance du fait d'un autre locataire, deux situations peuvent se présenter:

- soit les deux locataires ont le même bailleur et sa responsabilité contractuelle sera recherchée sur le fondement de l'article 1720 du code civil, 

-soit la locataire victime devra agir sur le fondement délictuel contre l'auteur du dommage.

Il convient de rappeler que le bailleur doit en effet garantir une jouissance paisible au locataire et répond à ce titre des troubles émanant d'un autre locataire qui n'est pas un tiers au sens de l'article 1725 du Code civil.

La Cour d'Appel de GRENOBLE a réaffirmé dans un arrêt de 2012 que le bailleur était responsable envers son locataire qui a subi des violences émanant d'un autre locataire. (CA Grenoble, 2e ch., 21 juin 2012, n° 11/00777 : JurisData n° 2012-020198) .

 
•Le trouble de jouissance subi par un locataire du fait d'un tiers
 
Si en vertu de l'article 6 b) de la loi du 6 juillet 1989, un bailleur doit assurer une jouissance paisible des lieux à son preneur, cette obligation disparaît en application de l'article 1725 du Code civil si ce preneur subit un trouble apporté par un tiers 
 
Dans les copropriétés, il arrive souvent que des sinistres sur des parties communes provoquent des troubles de jouissance au locataire.
 
Dans ce cas, le trouble de jouissance subi par le locataire peut engendrer la responsabilité du syndicat des copropriétaires, tiers au contrat de bail, qui doit être mise en jeu, les bailleurs étant alors bien fondés à opposer l'exonération prévue à l'article 1725 du Code.civil.
 
Dès lors qu'il est établi que les dégradations subies par leur le de culte lui donnait un aspect sale et négligé incompatible avec la nature des cérémonies s'y déroulant, que la moquette était mouillée, que le crépi tombait et que des poubelles étaient disposées pour recueillir les eaux usées, il y a lieu de condamner le syndicat des copropriétaires à réparer le trouble de jouissance subi par le locataire en raison des infiltrations d'eau venant des parties communes.(CA Paris, pôle 4, 2e ch., 9 févr. 2011, Assoc. Église Baptiste du Centre c/ Aviva assurances : JurisData n° 2011-001601)

Le trouble de jouissance subi par un locataire du fait du bailleur



Il peut arriver que le bailleur lui-même soit àl'origine du trouble de jouissance.

Bien évidemment,  le bailleur n'a pas le droit de faire, sans le consentement du preneur, des changements à l'état des lieux loués (refus d'installer une boite aux lettres, absence d'installations électriques et de robinets d'eau, cessation de fourniture du chauffage collectif prévu par le bail, refus d'acces à l'ascenseur etc..)
 
Lorqu'il a fait changer la serrure de l'appartement loué pendant les vacances de son locataire et procédé de la sorte à l'éviction de celui-ci, alors que le bail d'habitation était toujours en cours, le bailleur manque à son obligation de faire jouir paisiblement le preneur de la chose louée pendant la durée du bail.CA Toulouse, 3e ch., 19 avr. 2011, Bonsoir c/ Sost : JurisData n° 2011-008506.

Attention, dans certains cas, le locataire ne pourra pas invoquer de trouble de jouissance lorsque, par son comportement, il a empêché le bailleur de permettre la réalisation de stravaux pour mettre un terme aux nuisances.

Ainsi, il peut arriver que le locataire subisse un trouble de jouissance et demande à son bailleur d'y remédier.

Si le locataire refuse l'exécution des travaux envisagés par la bailleur, ce comportement est-il fautif et suffit -il à exéconérer le bailleur?

La Cour de Cassation  rappelle que la faute imputée à la locataire doit présenter les caractères de la force majeure.
(Cass. 3e civ., 5 janv. 2010, n° 08-21.140, F-D, Mokhtari c/ Doux (pourvoi c/ CA Poitiers 3e ch., 28 nov. 2007) : JurisData n° 2010-051023
 

Je me tiens à votre disposition pour tous renseignements et contentieux.

Vous pouvez me poser vos questions sur conseiller juridique.net : http://www.conseil-juridique.net/joan-dray/avocat-1647.htm

Joan DRAY
Avocat à la Cour
joanadray@gmail.com

76/78 rue Saint-Lazare

75009 PARI

09.54.92.33.53

FAX: 01.76.50.19.67

Vous avez une question ?
Blog de Maître Joan DRAY

Joan DRAY

150 € TTC

314 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par Visiteur
25/05/2015 03:24

Des sdf jeunes et en dépendance viennet squatter les abords de mon commerce la nuit au dessus du commerce loge 4personnes suis je responsable de ce fait ,? La police est sollicitée en permanence pour les déloger question jouissance paisible troublée ? Qui es responsable merci

2 Publié par Visiteur
11/06/2015 13:16

deux gamins jouent au ballon tard le soir dans le jardin de la résidence, j'en suis très incommodé, je leur ai dit , ils s'en foutent. Que puis6je faire ??

3 Publié par Visiteur
26/08/2015 00:53

UNE MISE EN VALEUR EST
CE SEULEMENT CONSTRUIRE OU AUSSI PLANTER UN
ARBRE

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.