RSA des jeunes, de qui se moque t-on ?

Publié le Vu 2 145 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

RSA des jeunes, de qui se moque t-on ?

Le RSA jeunes devrait entrer en application en septembre prochain. Les jeunes comme les adultes ne demandent pas l’aumône mais un vrai travail, rémunéré dignement. Hors le montant du RSA - 460 euros - se situe à la moitié du seuil de pauvreté qui est d’un peu plus de 9OO euros mensuels.

Mais le pire est que les jeunes de moins de 25 ans ne pourront avoir droit à ce maigre pécule que s’ils déclarent qu’ils ne sont plus à charge de leurs parents (donc plus de versement de prestations familiales et de déductions fiscales familiales) et qu’ils auront effectué 3214 heures de travail, précisément, au cours d’une période de référence de 3 ans précédant le dépôt de leur demande ! Cette exigence représentera un obstacle insurmontable pour la plupart d’entre eux.

De telles conditions relèvent de l’indignité pure et simple, un gouvernement ose imposer la marque délibérée d’une discrimination patente envers la jeunesse en difficulté, passible d’être attaquées juridiquement puisque dérogeant au droit commun sans justification aucune, autre que celle d’être jeune dans une France où le chômage des jeunes est le plus élevé des pays européens. De plus pour un jeune de moins de 25 ans, l’obligation alimentaire des parents envers leurs enfants sera activée automatiquement.

La système de solidarité des plus démunis est en perdition, d'ailleurs, récemment une association sans but lucratif qui distribuait des repas aux familles dans le besoin s'est vue contrainte de mettre les clés sous la porte : pourquoi ?

Parce que le Gouvernement a décidé de "faire des coupes" dans le budget des subventions allouées aux associations à caractère social...

 

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.