Publié le 04/09/19 Vu 927 fois 1 Par Guillaume Cousin
Une réunion de travail se transforme en entretien disciplinaire : le choc psychologique du salarié est un accident du travail

Les troubles psychologiques générés par un choc émotionnel peuvent revêtir le caractère d'un accident du travail sil est établi un lien de causalité entre le traumatisme allégué s'étant produit à une date certaine et le fait accidentel.

Lire la suite
Publié le 14/12/16 Vu 1 354 fois 0 Par Guillaume Cousin
Reclassement : l'employeur peut désormais tenir compte de la position prise par le salarié inapte

En cas de licenciement pour inaptitude, dans sa recherche de reclassement, l'employeur peut désormais tenir compte de la position prise par le salarié inapte

Lire la suite
Publié le 10/04/15 Vu 951 fois 1 Par Guillaume Cousin
La recherche de reclassement de 3 jours au sein d’un groupe d’envergure nationale est précipitée

Le fait pour l'employeur que ne consacrer que 3 jours à une recherche de reclassement compte tenu de sa dimension nationale et du nombre d'emplois qu'elle représentait, ne suffit pas à caractériser une recherche de bonne foi.

Lire la suite
Publié le 31/12/14 Vu 1 779 fois 1 Par Guillaume Cousin
Le refus d'un poste en reclassement n'est pas un abandon de poste

La Cour d'Appel de PARIS rappelle qu'un salarié qui refuse le reclassement qui lui est proposé ne peut pas être licencié pour abandon de poste, son refus n'étant pas fautif.

Lire la suite
Publié le 21/08/14 Vu 1 419 fois 0 Par Guillaume Cousin
Inaptitude et reclassement : l’employeur doit aussi envisager des postes temporaires, tels des CDD

La Cour de Cassation rappelle que dans le cadre d’une recherche de reclassement, tous les postes doivent être envisagés, y compris des postes à caractère temporaire.

Lire la suite
Publié le 21/08/14 Vu 1 171 fois 0 Par Guillaume Cousin
La recherche de reclassement doit être faite, quelle que soit la taille de l’entreprise

La petite taille de l’entreprise ne justifie pas que l'employeur s'abstienne de toute recherche.

Lire la suite
Publié le 21/08/14 Vu 1 287 fois 0 Par Guillaume Cousin
Inaptitude : la charge de la preuve de l'impossibilité de reclassement repose sur l'employeur

La charge de la preuve de l’effectivité de la recherche de reclassement incombe à l’employeur, et à lui seul. Ce n'est pas au salarié licencié de rapporter la preuve de l’existence d’un groupe. Peu importe aussi la position ou l'opinion exprimée par le salarié sur la mobilité qu'il serait prêt à accepter.

Lire la suite