2015

Publié le 14/05/15 Vu 4 159 fois 0 Par Maître Joan DRAY
Nullité d'une clause de non-réaffiliation

Une clause de non-réaffiliation dans toute enseigne concurrente, pour une durée de trois ans est nulle, si le savoir-faire transmis au franchisé est de faible technicité, ne présente pas de spécificité et n'est pas original dès lors qu'il est simplement centré sur la politique de promotion de l'enseigne, et que ce savoir-faire est en général abandonné au profit des méthodes du nouveau franchiseur lorsque le franchisé s'affilie à une autre enseigne.

Lire la suite
Publié le 14/05/15 Vu 6 994 fois 0 Par Maître Joan DRAY
Tiers saisi et condamnation aux causes de la saisie

La Cour de cassation, réunie en Chambre civile, a rendu un arrêt le 13 novembre 2014 venant détailler la notion de tiers saisi. (Cass. 2e civ., 13 nov. 2014, n° 13-25.167)

Lire la suite
Publié le 14/05/15 Vu 2 454 fois 0 Par Maître Joan DRAY
Cessation d'activité par changement de mode d'exercice : conditions d'ouverture d'une procédure coll

La Cour d’appel d’Aix-en-Provence a rendu un arrêt le 19 septembre 2014 concernant les conséquences du défaut de mention d’une société dans l’annuaire professionnel et au tableau de l’Ordre des avocats. (CA Aix-en-Provence, 19 sept. 2014, n° 14/00507°).

Lire la suite
Publié le 14/05/15 Vu 4 955 fois 0 Par Maître Joan DRAY
Les conditions d'ouverture d'une procédure collective en cas de changement de mode d'exercice de l’a

La Cour de cassation, réunie en Chambre commerciale, a rendu un arrêt le 16 septembre 2014 concernant les conditions d’ouverture d’une procédure collective en cas de changement de mode d’exercice de l’activité. (Cass. com., 16 sept. 2014, n° 13-17.147).

Lire la suite
Publié le 14/05/15 Vu 5 190 fois 0 Par Maître Joan DRAY
Salariés à temps partiel : infractions à la durée du travail.

La Cour de cassation a rendu un arrêt important relatif à la durée du travail des salariés à temps partiel et aux infractions relatives au sujet. (Cass. crim., 2 sept. 2014, n° 13-83.854).

Lire la suite
Publié le 14/05/15 Vu 10 600 fois 0 Par Maître Joan DRAY
La détermination du rang des créances hypothécaires et de l’AGS en cas de liquidation judiciaire.

La Cour de cassation, réunie en Chambre commerciale a rendu deux arrêts le 11 juin 2014 affirmant que le créancier hypothécaire prime les frais de justice postérieurs au jugement d’ouverture de la liquidation judiciaire mais est primé par l’AGS dont les créances sont réputées antérieurs. (Cass. com., 11 juin 2014, n° 13-17.997 et n° 13-18.112).

Lire la suite
Publié le 11/05/15 Vu 3 940 fois 0 Par Maître Joan DRAY
Actes annulables antérieurs à la date de cessation des paiements

La Cour de cassation réunie en Chambre Commerciale a rendu un arrêt relatif aux actes annulables antérieurs à la date de cessation des paiements. (Arrêt n° 1124 du 16 décembre 2014 (13-25.765) - Cour de cassation - Chambre commerciale, financière et économique).

Lire la suite
Publié le 11/05/15 Vu 7 121 fois 0 Par Maître Joan DRAY
Procédure de surendettement : La bonne foi et les jeux.

Le 15 mai 2014 la Cour de cassation réunie en Chambre civile a rendu un arrêt concernant la bonne foi du débiteur et l’activité des jeux de casino. (Cass. 2e civ., 15 mai 2014, n° 13-13.664).

Lire la suite
Publié le 08/05/15 Vu 19 738 fois 0 Par Maître Joan DRAY
La créance de restitution du dépôt de garantie et la créance de loyers antérieurs

L’article L.145-40 évoque la dénomination « loyers payés d’avance » Il dispose que : « Les loyers payés d'avance, sous quelque forme que ce soit, et même à titre de garantie, portent intérêt au profit du locataire, au taux pratiqué par la Banque de France pour les avances sur titres, pour les sommes excédant celle qui correspond au prix du loyer de plus de deux termes. ».

Lire la suite
Publié le 07/05/15 Vu 23 349 fois 0 Par Maître Joan DRAY
Cause de nullité : l’erreur-obstacle, même si elle est inexcusable

L’article 1109 du Code civil dispose que : « Il n'y a point de consentement valable si le consentement n'a été donné que par erreur ou s'il a été extorqué par violence ou surpris par dol. »

Lire la suite
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles