Présentation

Coordonnées

Compétence principale : Droit de l'immobilier

Contribution(s) : 0 message(s) sur le forum

Contact :

Formulaire de contact

Site Internet : https://igchf1.wixsite.com/rech

Informations complémentaires

 

 

Le présent blog a pour objet de rendre compte de débats sur l'action collective des citoyens dans l'habitat en mettant en avant les possibilités juridiques disponibles à cet égard.

La mobilisation de tous favorise l'investissement privé dans le logement et la modération de la dépense publique.

Pour les acteurs économiques, réussir à susciter des dynamiques équilibrées et durables représente un intérêt financier indéniable.

Pour les collectivités publiques, se réconcilier avec les administrés qui peuvent avoir été déçus par le système urbain existant constitue une préoccupation centrale, par souci du bien commun.

L'approche coopérative permet de relever ces défis, car elle constitue le vecteur d'une collaboration harmonieuse fondée sur un accord réel et non contraint entre les participants à une démarche. Cela exige de sortir de rapports de domination et de pression. Sans cela, agir au sein d'un groupe est perçu comme un handicap et non comme un facteur d'autonomie et d'émancipation.

Or, construire la coopération ne relève pas de l'utopie conviviale ou de l'hypocrisie manipulatrice. Le despotisme exercé par des élites cooptées à phraséologie autogestionnaire n'a rien de coopératif, pas plus que les injonctions à la servilité assénées par des potentats intéressés.

Désormais, il est nécessaire de présenter des analyses concrètes pour montrer ce qu'est la coopération en tant que notion juridique. Le but est de sortir d'une approche romantique, certes sympathique, mais inapte à induire l'adhésion du plus grand nombre.

Pour suivre les actualités de cette action, on peut utiliser twitter (@PoulichotT)

Merci de ne pas utiliser la messagerie, à moins que ce ne soit pour défendre les idées du garantisme civique sous la contrôle du LGOC ou de l'IGCHF. Ces derniers, en effet, ne fournissent pas de conseils en échange de rétribution ou contrepartie. On notera, globalement, la sagesse des internautes sur ce point, puisque les interpellations consuméristes sont très rares. Il n'y sera désormais donné aucune suite. Elles seront juste montrées à des partenaires pour offrir des exemples des errements du temps présent.