Maître Michèle BARALE, Avocate - Barreau de NICE

LE DRoIT DANS SES BoTTES

COMMENT SAVOIR SI UNE PROCÉDURE ENGAGÉE À VOTRE ENCONTRE EST ABUSIVE ?

Publié le Modifié le 20/12/2021 Vu 3 134 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Illustration d'une condamnation pour procédure abusive : la multiplication de procédures injustifiées.

Illustration d'une condamnation pour procédure abusive : la multiplication de procédures injustifiées.

COMMENT SAVOIR SI UNE PROCÉDURE ENGAGÉE À VOTRE ENCONTRE EST ABUSIVE ?

Les critères permettant de reconnaître qu’une procédure est abusive ont été dégagés par la jurisprudence et sont très restrictifs. 

De manière générale, l'exercice d'une action en justice ne dégénère en abus qu'à la seule condition de démontrer l’un des éléments suivants :

  • l’absence manifeste de tout fondement à l’action ou légèreté blâmable
  • le caractère malveillant de l’action ou l’acte de malice 
  • l’intention de nuire 
  • l’évidente mauvaise foi 
  • ou encore la volonté de multiplier les procédures engagées

Un arrêt rendu le 12 mai 2021 par la Cour de Cassation illustre ce dernier cas. 

En l’espèce, une SCI avait été constituée entre des époux et leur 4 enfants. 

A la suite du décès de leurs parents, les enfants ont conclu un accord pour se partager les parts de la SCI mais une mésentente existait sur la liquidation des actifs composant la succession de leurs parents qui a donné lieu à plusieurs décisions de justice portant sur les opérations de liquidation et de partage de l'indivision successorale depuis 2012.

En 2016, les actionnaires minoritaires ont assigné les actionnaires majoritaires en annulation de l’assemblée générale de la SCI. Leur demande a été rejeté par le Tribunal qui les a condamnés à payer la somme de 3.000 € à titre de dommages et intérêts pour procédure abusive. 

Cette décision ayant été confirmée par la cour d’appel, ils se sont pourvus en cassation en invoquant notamment le fait que dans le cadre de la mésentente entre actionnaires majoritaires et actionnaires minoritaires de la SCI, ils pouvaient légitimement agir en nullité d'une assemblée générale, sans que cela ne constitue un abus dans le droit d'agir. 

La Cour de Cassation rejette ce moyen en considérant la motivation des juges du fond qui avaient retenu :

  • d'une part, que, depuis 2012, les demandeurs multipliaient les actions et recours à l'encontre des mêmes parties, qui se révélaient systématiquement infondés, 
  • d'autre part, que l'objectif de la présente procédure, était manifestement de nuire au bon fonctionnement de la SCI

Et ainsi avaient caractérisé une attitude fautive constitutive d’un abus du droit d’agir en justice. 

La sanction pour procédure abusive demeure néanmoins mesurée au regard du montant des dommages et intérêts alloués.

Le Cabinet BARALE est à votre disposition pour toute action ou information.

Me Michèle BARALE

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de Maître Michèle BARALE, Avocate - Barreau de  NICE

Avocate au barreau de NICE depuis 1995, j’ai fondé mon cabinet en 2011. 

J'agis en droit civil, droit de la famille, droit de la responsabilité, droit immobilier et droit de l’urbanisme.

J'interviens, en contentieux ou en conseil, sur tout le territoire français, et plus particulièrement dans le ressort de la Cour d’appel d’AIX-EN-PROVENCE et de la région Sud.

Rechercher
Thèmes de publications
Demande de contact
Image demande de contact

Contacter le blogueur

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles