DIVORCE : COMMENT RÉGLER LA GARDE D’UN ANIMAL DE COMPAGNIE ?

Publié le 06/04/2021 Vu 379 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

La question de la garde d'un animal de compagnie en cas de séparation des membres du foyer peut représenter un sujet sensible voire douloureux. Que dit la loi ?

La question de la garde d'un animal de compagnie en cas de séparation des membres du foyer peut représenter

DIVORCE : COMMENT RÉGLER LA GARDE D’UN ANIMAL DE COMPAGNIE ?

L’animal a été reconnu comme un être vivant doué de sensibilité par le code civil. Cependant, il reste juridiquement un « bien meuble » et, à ce titre, l’animal suivra le régime de partage des biens. Le sort de l’animal dépendra donc du régime matrimonial choisi par le couple concerné. 

SÉPARATION DE BIENS 

Si l’animal a été acheté par l’un des deux époux avant le mariage, il sera considéré comme un bien propre et donc comme la propriété personnelle de celui qui l’a acheté.

Si l’animal a été acheté par l’un des deux époux pendant le mariage, et que ces derniers ont établi un contrat de mariage de séparation de biens, il sera considéré comme étant la propriété de cet époux.

Si l’animal a été acheté par les deux époux ensemble ou que l’époux qui l’a acheté n’arrive pas à en rapporter la preuve, alors l’animal sera considéré comme étant un bien indivis.

Les époux devront dès lors se mettre d’accord pour savoir lequel des deux s’en verra accorder l’attribution. A défaut, c’est le Juge aux Affaires Familiales qui devra trancher.

COMMUNAUTÉ DE BIENS

Lorsque l’animal a été acheté pendant le mariage, il est considéré comme un bien commun aux deux époux, peu importe qu’un seul l’ait acheté.

LES MODES D’ATTRIBUTION DE LA GARDE 

Dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel, les époux fixent l’attribution de leur animal de compagnie dans la convention de divorce : rien n’empêche de convenir d'une garde alternée, par exemple une semaine chez l'un et l'autre semaine chez l'autre, en prévoyant la prise en charge des frais relatifs à l'animal (nourriture, frais vétérinaires).  

Dans le cadre d’un divorce contentieux, si les époux ne sont pas d’accord sur ce point, c’est le Juge qui tranchera.

Pour décider lequel des deux époux se verra attribuer l’animal de compagnie, le Juge appréciera notamment l’attention et les soins portés par chaque époux sur celui-ci, les conditions d’accueil dont jouira l’animal après la séparation, la situation financière de chaque époux, le lien d’affection entre les enfants et l’animal ou à l’inverse le danger que l’animal peut présenter pour les enfants du couple, etc. 

En cas de litige, la demande de restitution/attribution de votre animal doit obligatoirement être formée par un avocat. Celui-ci saura vous apporter tous les conseils, notamment dans des situations particulières où vous avez été contraint de partir du logement familial et d’abandonner votre animal. 

Je suis à votre disposition pour toute action ou information. 

Me Michèle BARALE

 

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Maître Michèle BARALE, Avocate - Barreau de  NICE

Avocate au barreau de NICE depuis 1995, j’ai fondé mon cabinet en 2011. 

J'agis en droit civil, droit de la famille, droit de la responsabilité, droit immobilier et droit de l’urbanisme.

J'interviens, en contentieux ou en conseil, sur tout le territoire français, et plus particulièrement dans le ressort de la Cour d’appel d’AIX-EN-PROVENCE et de la région Sud.

Rechercher
Demande de contact
Image demande de contact

Contacter le blogueur

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles