Maître Michèle BARALE, Avocate - Barreau de NICE

LE DRoIT DANS SES BoTTES

LA RÉDUCTION DU DÉLAI D’ACQUISITION DE LA CLAUSE RÉSOLUTOIRE DU CONTRAT DE LOCATION POUR DÉFAUT DE PAIEMENT

Publié le 07/07/2024 Vu 245 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Le délai de prise d’effet de la clause de résiliation de plein droit du contrat de location pour défaut de paiement du loyer est passé de deux mois à six semaines.

Le délai de prise d’effet de la clause de résiliation de plein droit du contrat de location pour défaut d

LA RÉDUCTION DU DÉLAI D’ACQUISITION DE LA CLAUSE RÉSOLUTOIRE DU CONTRAT DE LOCATION POUR DÉFAUT DE PAIEMENT

La loi du 27 juillet 2023 a modifié l’article 24 de la loi du 6 juillet 1989 en réduisant de deux mois à six semaines le délai de prise d’effet de la clause de résiliation de plein droit du contrat de location pour défaut de paiement du loyer. 

Le texte dispose désormais :

« I. - Tout contrat de bail d'habitation contient une clause prévoyant la résiliation de plein droit du contrat de location pour défaut de paiement du loyer ou des charges aux termes convenus ou pour non-versement du dépôt de garantie. Cette clause ne produit effet que six semaines après un commandement de payer demeuré infructueux.

Le commandement de payer contient, à peine de nullité :

1° La mention que le locataire dispose d'un délai de six semaines pour payer sa dette (...) ».

Le but est de sécuriser les bailleurs en permettant d’accélérer les procédures d’expulsion à l’encontre des mauvais payeurs. 

La question se pose de savoir si cet article 24 dans sa nouvelle rédaction est d’application immédiate aux baux d’habitation en cours ou seulement aux contrats conclus postérieurement à son entrée en vigueur. 

Interrogée sur cette question, la Cour de cassation a rendu un avis le 13 juin 2024. 

Elle considère que ce nouveau délai accordé au locataire pour apurer sa dette ne s’applique pas immédiatement aux contrats en cours qui demeurent régis par les stipulations des parties qui se réfèrent à l’ancien délai de deux mois. 

Cet avis ne tranche pas la question en ce qui concerne les baux d’habitation tacitement reconduits ou renouvelés après l’entrée en vigueur de cette loi. 

En tout état de cause, la portée de cette mesure est considérablement réduite. 

Il appartient aux professionnels intervenant en matière de résiliation des contrats de location – commissaires de justice, administrateurs de biens, avocats – de faire attention au délai qu’ils prendront en compte pour délivrer le commandement de payer visant la clause résolutoire et assigner en expulsion. 

Me Michèle BARALE

Avis de la cour de cassation n° 24-70002 du 13 juin 2024 

Le Cabinet BARALE est à votre disposition pour toute action ou information. 

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de Maître Michèle BARALE, Avocate - Barreau de  NICE

Avocate au barreau de NICE depuis 1995, j’ai fondé mon cabinet en 2011. 

J'agis en droit civil, droit de la famille, droit de la responsabilité, droit immobilier et droit de l’urbanisme.

J'interviens, en contentieux ou en conseil, sur tout le territoire français, et plus particulièrement dans le ressort de la Cour d’appel d’AIX-EN-PROVENCE et de la région Sud.

Rechercher
Thèmes de publications
Demande de contact
Image demande de contact

Contacter le blogueur

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles