L'accroissement temporaire en matière d'intérim

Publié le 17/10/2022 Vu 591 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Par cet arrêt, la Cour d'appel de LYON est amenée à apprécier le bien-fondé du recours au travail temporaire.

Par cet arrêt, la Cour d'appel de LYON est amenée à apprécier le bien-fondé du recours au travail tempora

L'accroissement temporaire en matière d'intérim
INFOGRAPHIE_CA_LYON_.pdf

CA LYON, 30 septembre 2022, RG n° 19/07372 *

Par cet arrêt, dont l'infographie synthétique est téléchargeable, la Cour d'appel de LYON est amenée à apprécier le bien-fondé du recours au travail temporaire.

Conformément à l’article L. 1251-1 du code du travail, le recours au travail temporaire a pour objet la mise à disposition temporaire d'un salarié par une entreprise de travail temporaire au bénéfice d'un client utilisateur pour l'exécution d'une mission.

Ainsi, à l’instar du contrat à durée déterminée, le contrat de mission, quel que soit son motif, ne peut avoir ni pour objet ni pour effet de pourvoir durablement un emploi lié à l'activité normale et permanente de l'entreprise utilisatrice.

Les cas de recours à l’intérim sont fixés limitativement à l’article L. 1251-6 du code précité, dont l’accroissement temporaire de l'activité de l'entreprise utilisatrice.

En cas de méconnaissance de ces règles, le salarié intérimaire peut faire valoir auprès de l'entreprise utilisatrice les droits correspondant à un contrat de travail à durée indéterminée prenant effet au premier jour de sa mission.

En la matière, il appartient à l’entreprise utilisatrice de rapporter la preuve de la réalité de l’accroissement temporaire d’activité (Cass. soc., 23 septembre 2020, n° 18-24.193).

En revanche, il n’est pas nécessaire que l'accroissement présente un caractère exceptionnel (Cass. soc., 03 février 2021, n° 18-24.793).

A titre d’illustration, le recours au contrat de mission pour accroissement temporaire d'activité peut correspondre à une activité supplémentaire liée à la saison, sans avoir comme motif de recours la saisonnalité, dès lors qu'il y a corrélation entre pic d'activité et recours au contrat précaire.

De plus, la circonstance que le salarié ait été affecté par un contrat à durée indéterminée à un emploi présentant de grandes similitudes avec celui ayant motivé le recours au contrat temporaire ne suffit pas à rendre irrégulier ce dernier contrat. Le recrutement en CDI suivant l’intérim établissait que l’entreprise utilisatrice avait tiré les conséquences de la nécessité de pérenniser l'action en prospection, comme le lui avait démontré le salarié, et d'en faire une activité régulière étendue à l'ensemble de l'année (Cass. soc., 9 juin 2022, n° 21-11.482).

Au cas présent, une salariée a été embauchée suivant deux contrats de mission par une entreprise de travail temporaire.  Elle a été mise à disposition d'une entreprise utilisatrice dans le cadre d'un accroissement temporaire d'activité lié à la restructuration d'un de ses clients.

Contestant le bien-fondé de ses contrats, elle a saisi les juridictions prud'homales.

Après avoir rappelé les textes précités, la Cour d'appel de LYON constate que l'entreprise utilisatrice avait publié une offre d'emploi pour un poste en contrat à durée indéterminée. Elle relève que les tâches décrites tant pour le poste proposé en contrat à durée indéterminée que dans le contrat de mise à disposition sont très proches, que la formation requise est identique, de même que l'expérience souhaitée, peu important que l'intitulé des postes soient différents.

L'ensemble de ces éléments constituait ainsi un faisceau d'indices accréditant la thèse de la salariée selon laquelle elle a en fait pourvu le poste proposé en contrat à durée indéterminée dans le cadre de missions d'intérim.

Par ailleurs, les seules pièces comptables produites ne démontraient pas la réalité du surcroît d'activité allégué, dont le caractère exceptionnel par rapport à l'activité habituelle de la société n'était pas établi, et qui pourraient justifier le recours au travail temporaire.

La Cour requalifie donc le contrat de la salariée en contrat à durée indéterminée ouvrant droit à plusieurs indemnités.

Maître Florent LABRUGERE

Avocat au Barreau de LYON

https://www.labrugere-avocat-lyon.fr/


N.B : On ne sait pas, au jour de la rédaction de ce billet, si l’arrêt est définitif et n’a pas fait l’objet d’un pourvoi en cassation.

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de Blog de Maître Florent LABRUGERE

Bienvenue sur le blog de Blog de Maître Florent LABRUGERE

Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles