Limite de la sanction pénale associée à la prestation compensatoire par mensualités

Publié le 20/12/2016 Vu 1 306 fois 1
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Dans les cas où une prestation compensatoire doit être versée tous les mois, et pendant une durée déterminée, il n’est pas possible de condamner un débiteur qui ne paye plus la prestation au delà de la durée établie.

Dans les cas où une prestation compensatoire doit être versée tous les mois, et pendant une durée détermi

Limite de la sanction pénale associée à la prestation compensatoire par mensualités

Dans les cas où une prestation compensatoire doit être versée tous les mois, et pendant une durée déterminée, il n’est pas possible de condamner un débiteur qui ne paye plus la prestation au delà de la durée établie.

En l’espèce, un arrêt d’appel condamnait, le 25 juin 2001, un ex-époux en paiement d’une prestation compensatoire de 800.000 francs, payables par un versement mensuel, pendant huit ans.

Ce dernier refusait d’honorer son obligation. Par conséquent, il a été jugé coupable du délit d’abandon de famille en 2009. Puis en octobre 2011, de nouvelles poursuites pénales sont engagées par son ex-épouse concernant les défauts de versements qui se situaient entre juin et septembre 2011, alors que le montant de la prestation compensatoire restant dû s’élevait à 108.860 euros. 

Par sa décision en date du 7 septembre 2016 (Cass. Crim, 7 septembre 2016, n° 14-82.076), la Cour de cassation rend une décision en faveur de l’ex-époux : « mais attendu qu’en se déterminant ainsi, alors qu’à la date des faits retenus dans la prévention, la période fixée pour le versement par mensualités de la prestation compensatoire était expirée, les juges du fond ont méconnu les textes précités et le principe ci-dessus énoncé ».

Ainsi, lorsque la prestation compensatoire est versée par versements périodiques au cours d’une période déterminée, il n’est pas possible de retenir le délit d’abandon de famille pour des défauts de paiement arrivés ultérieurement à la période définie. 

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par Visiteur
27/09/2017 14:01

Peut on demander à l'ex époux de payer plus d'un tiers,de sa pension mensuelle

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Maître  Caroline YADAN PESAH

Avocate en Droit de la Famille, Droit du Divorce et Droit Immobilier depuis plus de 25 ans, je vous partage ici plus de 500 articles juridiques et ma passion pour la défense de vos intérêts.

Besoin d'aide ? 

Votre Téléconsultation Juridique 

avec Maître Caroline YADAN PESAH

222 Boulevard Saint Germain 75007 Paris

N° de toque : E1839

Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles