Locations : les honoraires des agents immobiliers désormais plafonnés

Publié le Modifié le 10/10/2014 Vu 2 680 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Les honoraires facturés par les agents immobiliers aux locataires pour la mise en location d'un logement sont plafonnés à partir du 15 septembre 2014, avec l'entrée en vigueur du décret du 1er août 2014 qui fixe leur montant de 11 à 15 euros par m2. Ce décret d'application de la loi Alur (pour l'Accès au logement et un urbanisme rénové) du 24 mars 2014 vise à encadrer les pratiques et la formation des professionnels de la gestion immobilière.

Les honoraires facturés par les agents immobiliers aux locataires pour la mise en location d'un logement sont

Locations : les honoraires des agents immobiliers désormais plafonnés

Décret 2014-890 du 1er août 2014 (JO 6 p. 13028).

Les honoraires facturés par les agents immobiliers aux locataires pour la mise en location d'un logement sont plafonnés à partir du 15 septembre 2014, avec l'entrée en vigueur du décret du 1er août 2014 qui fixe leur montant de 11 à 15 euros par m2.

Ce décret d'application de la loi Alur (pour l'Accès au logement et un urbanisme rénové) du 24 mars 2014 vise à encadrer les pratiques et la formation des professionnels de la gestion immobilière.

La loi Alur, a posé le principe selon lequel les honoraires de
mise en location d'un logement sont désormais à la charge 
exclusive du bailleur, alors que les frais de location étaient 
jusqu'ici essentiellement à la charge du locataire. 
Les nouvelles dispositions prévoient une exception pour 
quatre prestations: la visite du logement, la rédaction du bail, la constitution du dossier et la réalisation de l'état des lieux devront être facturées par les agents immobiliers 
conjointement au bailleur et au locataire.

MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE L’ÉGALITÉ DES TERRITOIRES 
Décret no 2014-890 du 1er août 2014 relatif au plafonnement des honoraires imputables aux locataires et aux modalités de transmission de certaines informations par les professionnels de l’immobilier 



Publics concernés : bailleurs, locataires, candidats à la location et professionnels de la mise en location ou de 
la gestion locative d’un logement. 

Objet : plafonnement des honoraires liés à la mise en location d’un logement et modalités de transmission des 
données liées à la location aux observatoires locaux des loyers. 

Entrée en vigueur : le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication, à l’exception de celles de ses 
dispositions relatives au plafonnement des honoraires, qui s’appliquent à compter du 15 septembre 2014. 

Notice : la loi du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové a posé le principe selon lequel 
les honoraires liés à la mise en location d’un logement sont à la charge exclusive du bailleur. Par exception, 
quatre prestations présentant une utilité pour les deux parties font l’objet d’une prise en charge partagée entre 
bailleur et locataire : l’organisation des visites, la constitution du dossier, la rédaction du bail et l’établissement 
de l’état des lieux d’entrée. Le montant des honoraires payés par le locataire pour ces prestations ne peut excéder 
celui qui est payé par le bailleur et doit être inférieur ou égal à un plafond établi par mètre carré de surface 
habitable du logement mis en location. Pour les prestations liées à la visite, à la constitution du dossier et à la 
rédaction du bail, ces montants sont &xés à 12 €/m2 en zone très tendue, à 10 €/m2 en zone tendue et à 8 €/m2 pour 
le reste du territoire. S’agissant de la prestation d’établissement de l’état des lieux d’entrée, un plafonnement 
spéci&que et unique valant pour l’ensemble du territoire est appliqué. Il s’élève à 3 €/m2

. Par ailleurs, afin de garantir le bon fonctionnement du réseau des observatoires locaux des loyers, la même loi du 24 mars 2014 a 
imposé la transmission à ces observatoires, par les professionnels, des informations relatives aux locations. Le 
décret détermine la nature et les conditions de transmission de ces données. 


Références : le présent décret est pris pour l’application du 8o du I de l’article 1er de la loi no 2014-366 du 
24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové. Il peut être consulté sur le site Légifrance 
(http://www.legifrance.gouv.fr). 


Le Premier ministre, 
Sur le rapport de la ministre du logement et de l’égalité des territoires, 
Vu le code de la construction et de l’habitation, notamment ses articles L. 366-1 et R. 304-1 ; 
Vu la loi no 89-462 du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modi$cation de la loi 
no 86-1290 du 23 décembre 1986, notamment son article 5 ; 
Vu le décret no 2013-392 du 10 mai 2013 relatif au champ d’application de la taxe annuelle sur les logements 
vacants instituée par l’article 232 du code général des impôts ; 
Vu l’avis du Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières en date du 30 juillet 2014, 
Décrète : 
Art. 1er
. – I. – Le plafond mentionné au deuxième alinéa du I de l’article 5 de la loi du 6 juillet 1989 susvisée 
varie selon la zone géographique dans laquelle est situé le bien loué. 
II. – Pour l’application du présent décret, est désignée comme : 
1
o « Zone très tendue », la zone géographique correspondant aux territoires des communes comprises dans la 
zone A bis telle que dé$nie à l’article R. 304-1 du code de la construction et de l’habitation ; 
2
o « Zone tendue », la zone géographique correspondant aux territoires des communes dont la liste est annexée 
au décret du 10 mai 2013 susvisé, à l’exclusion des communes comprises dans la zone très tendue mentionnée 
au 1o
. 
Art. 2. – I. – Le plafond mentionné au I de l’article 1er et portant sur les prestations de visite du preneur, de 
constitution de dossier et de rédaction de bail est égal : 
1
o Pour les logements situés en zone très tendue, à 12 euros par mètre carré de surface habitable ; 
6 août 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 53 sur 99 2
o Pour les logements situés en zones tendue, à 10 euros par mètre carré de surface habitable ; 
3
o Pour les logements situés en dehors des zones tendues et très tendues, à 8 euros par mètre carré de surface 
habitable. 
II. – Le plafond mentionné au troisième alinéa du I de l’article 5 de la loi du 6 juillet 1989 susvisée et portant 
sur la prestation de réalisation de l’état des lieux est égal à 3 euros par mètre carré de surface habitable. 
Art. 3. – Les plafonds $xés à l’article 2 sont révisables chaque année au 1er janvier par arrêté du ministre chargé 
du logement en fonction de la variation annuelle du dernier indice de référence des loyers publié mentionné au I de 
l’article 17-1 de la loi du 6 juillet 1989 susvisée. 
Art. 4. – I. – Les personnes mentionnées au premier alinéa du II de l’article 5 de la loi du 6 juillet 1989 
susvisée transmettent, chaque année, par $chier informatique, à l’observatoire local des loyers compétent agréé par 
le ministre chargé du logement, les catégories d’informations suivantes : 
1
o
Identi$ant du logement interne au système d’information du professionnel ; 
2
o Localisation du logement ; 
3
o Caractéristiques principales du logement ; 
4
o
Informations relatives au loyer ; 
5
o Date d’entrée du locataire dans le logement. 
Un arrêté du ministre chargé du logement $xe le contenu de ces catégories d’informations, leur date limite de 
transmission et les caractéristiques du $chier informatique. 
II. – Lorsque la communication des informations s’effectue par l’intermédiaire d’un organisme tiers, celui-ci 
les transmet, dans les mêmes conditions, sans en modi$er le contenu et complétées par les coordonnées de 
l’organisme professionnel ayant transmis les données en premier lieu, à l’association mentionnée au troisième 
alinéa de l’article L. 366-1 du code de la construction et de l’habitation qui les transmet à son tour, dans un délai 
d’un mois, en intégralité, à l’observatoire local des loyers avec mention de l’identité de l’organisme professionnel 
ayant transmis les données en premier lieu. 
III. – L’observatoire local des loyers ou, le cas échéant, l’association mentionnée au II, délivre au professionnel 
un certificat de transmission des informations. Ce certificat peut être délivré par voie électronique. 
Art. 5. – Les dispositions des articles 1er à 3 du présent décret entrent en vigueur le 15 septembre 2014. 
Art. 6. – La ministre du logement et de l’égalité des territoires est chargée de l’exécution du présent décret, qui 
sera publié au Journal of&ciel de la République française. 


Fait le 1er août 2014. 
MANUEL VALLS 
Par le Premier ministre : 
La ministre du logement 
et de l’égalité des territoires, 
SYLVIA PINEL 

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.


A propos de l'auteur
Blog de Maître  Caroline YADAN PESAH

Avocate en Droit de la Famille, Droit du Divorce et Droit Immobilier depuis plus de 25 ans, je vous partage ici plus de 500 articles juridiques et ma passion pour la défense de vos intérêts.

Besoin d'aide ? 

Votre Téléconsultation Juridique 

avec Maître Caroline YADAN PESAH

222 Boulevard Saint Germain 75007 Paris

N° de toque : E1839

Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles