La résolution du contrat d'installation photovoltaïque pour dangerosité électrique

Publié le Modifié le 25/03/2020 Vu 1 855 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Le 09 décembre 2014, la Cour d’appel d’Aix en Provence a rendu un arrêt indiquant que la résolution d’un contrat d’achat portant sur une installation photovoltaïque est possible si la dangerosité de cette dernière est démontrée.

Le 09 décembre 2014, la Cour d’appel d’Aix en Provence a rendu un arrêt indiquant que la résolution d

La résolution du contrat d'installation photovoltaïque pour dangerosité électrique

Un couple de propriétaires signe un contrat d’achat de panneaux photovoltaïques à hauteur de 21.600€.

Il verse un acompte de 3.000€ au vendeur, qui procède à l’installation des panneaux. Mais en raison de graves non conformités, les acquéreurs refusent de régler le solde.

De fait, la venderesse les assigne en paiement du solde de facturation, soit 18.600 € en principal, outre 1.500 € à titre de dommages-intérêts pour résistance abusive.

Par jugement en date du 10 octobre 2013, le Tribunal de grande instance de Draguignan fait droit à la demande de la société de panneaux photovoltaïques. Les acquéreurs relèvent appel et demandent la résolution du contrat d’installation photovoltaïque, la restitution de leur acompte de 3.000 € et le versement d’une somme de 7.950 € pour les frais de démontage de l’installation et de remise en état de leur toiture.

A l’appui de leurs prétentions, les appelants invoquent deux pièces maîtresses.

Tout d’abord, un rapport d’expertise dont il résulte l’existence de désordres affectant l’installation, tels que le mauvais centrage des panneaux par rapport au toit , le non-respect des plans, le manque d’alignement par rapport aux rives du toit (écart supérieur à 10 cm), des tuiles cassées réparées à la silicone avec possibilité d’infiltrations. Durant l’expertise, le vendeur a eu (l’heureuse) maladresse de reconnaître que la pose n’était pas conforme (sans pour autant songer à effectuer la moindre reprise).

Une étude de diagnostic énergétique a permis de rendre compte d’une série de malfaçons techniques, notamment sur l’absence de tresse unique de masse liée à chacun des cadres des panneaux, ainsi qu’au rail support, ce qui entraîne en substance un danger car « d’une part des courants de fuite sont émis lorsque les capteurs sont en production (ensoleillement), raccordés ou non, et, d’autre part, les installations métalliques en toiture sont particulièrement sensibles aux phénomènes de foudre directe ou indirecte induisant par la suite des arcs électriques dangereux ... Cette mise à la terre sera raccordée à la terre principale de l’habitation par conducteur cuivre nu ou isolé de section supérieure ou égale à la tresse... ».

Ainsi, le rapport d’expertise a permis d’établir le défaut de délivrance conforme par le vendeur de l’installation, lequel rapport a été corroboré par la dangerosité technique de l’installation, alors que les acquéreurs avaient nécessairement commandé une installation présentant toutes garanties notamment au plan de la sécurité électrique.

C’est pourquoi la Cour d’appel a, à juste titre, infirmé le jugement attaqué, prononcé la résolution du contrat d’achat et exonéré les acquéreurs de devoir payer la moindre somme à la société venderesse.

Que retenir de cet arrêt ?

Quiconque acquiert une installation photovoltaïque, est en droit d’attendre de celle-ci de présenter toutes les garanties au plan de la sécurité électrique, mais aussi d’être en bon état de pose.

Si tel n’est pas le cas, l’acquéreur devra, outre refuser de régler le solde de l’installation, aussitôt faire désigner un expert pour faire constater la dangerosité de l’installation, voire les désordres affectant celle-ci, et pouvoir ainsi légitimement demander en justice la résolution de la vente.

 

Je reste à votre disposition :

MAIL rouland@equity-avocats.com

tél06.89.49.07.92

Me Gregory ROULAND

Avocat au Barreau de PARIS

17 rue du dragon

75006 PARIS

Vous avez une question ?

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.