Arnaque au photovoltaïque : refus de la mairie ? on ne paye pas le crédit !

Publié le Modifié le 21/04/2023 Vu 1 083 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Par jugement du 7 avril 2023, le tribunal de BERNAY a débouté BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE de sa demande en remboursement du crédit suite au refus d'une mairie de poser des panneaux solaires.

Par jugement du 7 avril 2023, le tribunal de BERNAY a débouté BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE de sa demande en

Arnaque au photovoltaïque : refus de la mairie ? on ne paye pas le crédit !

I. Résumé des faits

En mars 2020, la société SVH ENERGIE démarche un particulier à son domicile et signe avec lui un contrat de vente d'un montant de 34 181€ portant sur l'installation d'un :

  • pack GSE SOLAR (= pack photovoltaïque en autoconsommation) composé de 12 panneaux photovoltaïque, 1 onduleur, 1 kit GSE INTEGRATION, 1 boîtier AC, 1 câblage, un Pack GSE PAC’SYSTEM

  • pack GSE LED (26 ampoules LED)

  • pack batterie stockage emphase technologie LFF (sans indication de puissance)

  • pack ballon thermodynamique d’une capacité de 254 litres
  • pack GSE E-Connect de 6 prises WIFI domotiques.

Cette acquisition s'effectue au moyen d'un crédit affecté auprès de la SA BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE au taux d'intérêts de 4.95%, ce qui implique un crédit s'élevant au total à la somme de 54.284€.

Ce même jour, l'acquéreur donne mandat à SVH ENERGIE pour effectuer les démarches administratives auprès de la Mairie, en vue de l'obtention de l'accor de cette dernière pour poser les panneaux.

Rapidement, la société SVH ENERGIE procède aux travaux et se trouver réglée par la SA BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE.

En octobre 2021, la Mairie du domicile de l'acquéreur informe ce dernier qu'elle avait émis un arrêté d'opposition quant à la demande de SVH ENERGIE pour poser des panneaux photovoltaïques, en raison en raison d’une insuffisance de protection contre l’incendie !

Cela signifie que l'installation est illégale !

Un procès s'est alors ensuivi contre la banque, car la société SVH ENERGIE, en faillite depuis le 23 juin  2021, ne pouvait répondre de ses fautes.

 

II. POSITION DU TRIBUNAL DE PROXIMITÉ DE BERNAY

A. Caducité du contrat de vente

Le tribunal rappelle les termes du contrat de vente, à savoir que la vente était soumise à la condition suspensive d’obtention de l’accord de la Mairie pour l’installation des panneaux photovoltaïque sur la toiture de la maison d’habitation de l'acquéreur.

En effet, l’article 3-b des conditions générales de vente stipulait que :

« la vente de Produit ne sera considérée comme définitive qu’après la réalisation des conditions suspensives suivantes :

[…] b) pour les seules installations photovoltaïques, obtention par le client ou son mandataire de l’autorisation administrative requise pour l’installation du Produit après instruction de la demande de travaux et absence de recours sur cette autorisation dans les délais légaux.

[…] Il appartiendra au client ou à son mandataire d’informer le vendeur par écrit de la réalisation de la défaillance. Si au moins une des conditions suspensives fait défaut, le contrat sera réputé caduc… ».

Il apparaît donc que la société SVH ENERGIE s'était engagée à procéder à l’indispensable déclaration préalable à la Mairie pour l’installation des panneaux : il s'agissait là d'une condition essentielle.

Or, comme il a été indiqué précédemment, la Mairie a rendu un arrêté d’opposition à la déclaration préalable de travaux déposée par la société SVH ENERGIE, ce qui signifie que cette dernière a installé les panneaux illégalement !

L'acquéreur a été informé de cet élément qu'un an plus tard et après la faillite de la venderesse.

En raison des manquements de SVH ENERGIE, l’autorisation préalable de la Mairie n’a donc pas été obtenue, de sorte que le contrat de vente a perdu l’un de ses éléments essentiels et a été déclaré caduc par le tribunal.

 

B. Caducité du contrat de crédit

La caducité de la vente entraîne de plano celle du crédit en vertu de l'article 1186 du Code civil.

 

C. Exonération de l'emprunteur de régler le solde du crédit s'élevant à plus de 50.000€

Le tribunal de proximité de BERNAY a fait preuve d'équité dans son raisonnement, ce dont on doit le féliciter.

En effet, il a d'abord rappelé que pour être exonéré de rembourser un crédit affecté, il faut démontrer que la banque a commis une faute préjudiciable à l'encontre de l'emprunteur.

En l'espèce, BNP PARIBAS PERSONAL FINANCE a payé SVH ENERGIE sans jamais s'assurer que cette dernière avait obtenu l'accord de la Mairie.

En effet, elle a réglé la venderesse en s'assurant uniquement de la livraison et installation des matériels.

Or, le contrat de vente portait également sur l'exécution des démarches administratives auprès de la Mairie, dont les parties en avaient fait une condition essentielle, étant donné que la vente serait déclarée caduque faute d'accord du maire.

La banque a clairement payé le vendeur sans s'assurer de l'exécution complète par le vendeur de ses devoirs, commettant donc une faute.

Cette faute est préjudiciable pour l'acquéreur-emprunteur, car ce dernier se retrouve à devoir démonter son installation à ses frais.

En effet, il n'entend pas et ne peut pas conserver une installation illégalle, car la mairie ne reviendra pas sur son refus, étant donné qu'il n'existe pas de point d'eau à proximité du domicile de l'emprunteur dans la lutte contre l'incendie : si les panneaux prennent feu, les pompiers ne pourront pas éteindre l'incendie...

Pour ce motif, le tribunal considère que l'emprunteur n'a pas à régler le solde du crédit d'un montant de 50.000€ (avec les intérêts), mais qu'il ne pourra recouvrer les sommes dont il a été prélevé (soit aux environs de 4200€), car il a joui de l'installation durant 2 années sans jamais se plaindre d'un dysfonctionnement.

De même, la banque devra rembourser à son client une partie des frais de justice qu'il a dépensés.

 

III. QUE RETENIR DE CE JUGEMENT ?

 

________________________________________________________________________________________________

Me Grégory ROULAND - avocat au Barreau de PARIS

Tél. : 0689490792

Mail : gregory.rouland@outlook.fr

Site : https://sites.google.com/view/gregoryrouland/accueil

 

Vous avez une question ?
Blog de Grégory ROULAND - 06 89 49 07 92

Grégory ROULAND

70 € TTC

163 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de Grégory ROULAND - 06 89 49 07 92

Maître Grégory ROULAND, avocat et docteur en droit

Téléphone : 0689490792

Mail : gregory.rouland@outlook.fr

site :
https://sites.google.com/view/gregoryrouland/accueil

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

70 € Ttc

Rép : 24h max.

163 évaluations positives

Note : (5/5)
Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles