Arnaque au photovoltaïque : sans accord de la Mairie, on ne paye pas le crédit

Publié le 26/01/2023 Vu 961 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

FRANCE PAC ENVIRONNEMENT, bien connue de la justice, a installé des panneaux sans l'accord du maire, ce qui a valu à COFIDIS d'être privée de sa créance par la Cour d'appel de DOUAI le 19 janvier 2023.

FRANCE PAC ENVIRONNEMENT, bien connue de la justice, a installé des panneaux sans l'accord du maire, ce qui a

Arnaque au photovoltaïque : sans accord de la Mairie, on ne paye pas le crédit

I. RAPPEL DES FAITS

A la suite d'un démarchage de la société France Pac Environnement, un couple a acheté un kit photovoltaïque, une prestation d'isolation en sous-toiture et la fourniture d'ampoules Led pour un montant total de 25 000 euros.

Le bon de commande a été signé le 28 novembre 2016 et ce même jour le couple a souscrit un crédit auprès de la société COFIDIS.

Rapidement, FRANCE PAC ENVIRONNEMENT a exécuté les travaux. Cependant, le couple s'est plaint de désordres et de différences de rendement entre ce que le vendeur avait promis et la réalité.

 

II. PROCEDURE

A. CONDAMNATION DU VENDEUR ET DE LA BANQUE PAR LE TRIBUNAL JUDICIAIRE DE LILLE

Par jugement du 17 janvier 2020, le tribunal de LILLE a donné gain de cause aux acquéreurs-emprunteurs et les a exonéré de rembourser le crédit litigieux.

COFIDIS insatisfaite a interjetté appel devant la Cour d'appel de DOUAI.

 

B. CONFIRMATION DU JUGEMENT PAR LES JUGES D'APPEL

Les acquéreurs-emprunteurs reprochaient à la banque d'avoir réglé le vendeur alors que ce dernier n'avait pas intégralement exécuté ses devoirs.

Effectivement, il ressort du bon de commande que la prestation complète comprend le raccordement au réseau d'ERDF ainsi que les démarches administratives auprès de Consuel (attestation de conformité), de la mairie et d'EDF.

Dès lors, il revenait à COFIDIS de vérifier la complète exécution du contrat de vente avant de payer FRANCE PAC ENVIRONNEMENT.

Or, COFIDIS n'en a rien fait, car la demande de financement indique que les démarches au réseau ont seulement été "engagées", et qu'elle est émise un mois seulement après la signature du bon de commande !

Comment en un mois, le vendeur pouvait avoir engager les démarches liées au raccordement de l'installation photovoltaïque ?!

c'est impossible.

En effet, un tel délai est trop court et ne pouvait pas permettre au vendeur de réaliser l'ensemble des prestations promises, notamment les démarches administratives et de raccordement.

Pour preuve, il a été démontré aux juges que la société FRANCE PAC ENVIRONNEMENT a déposé une demande d'autorisation de travaux auprès de la Mairie, laquelle a rendu un arrêté d'opposition !

Aussi, COFIDIS a commis une faute en versant les fonds au vendeur, car elle n'a pas vérifié l'exécution complète de la prestation qu'elle finançait.

Cette faute cause un préjudice aux emprunteurs, car le contrat n'a jamais été complètement exécuté, en sorte que l'installation photovoltaïque est illégale et n'a donc pas été raccordée ni mise en service.

De fait, COFIDIS est privée de son droit à restitution de l'intégralité du capital.

_______________________________________________________________________________________________

Me Grégory ROULAND - avocat au Barreau de PARIS

Tél. : 0689490792

Mail : gregory.rouland@outlook.fr

Site : https://sites.google.com/view/gregoryrouland/accueil

Vous avez une question ?
Blog de Grégory ROULAND - 06 89 49 07 92

Grégory ROULAND

70 € TTC

163 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de Grégory ROULAND - 06 89 49 07 92

Maître Grégory ROULAND, avocat et docteur en droit

Téléphone : 0689490792

Mail : gregory.rouland@outlook.fr

site :
https://sites.google.com/view/gregoryrouland/accueil

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

70 € Ttc

Rép : 24h max.

163 évaluations positives

Note : (5/5)
Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles