Eolienne en panne : que peut-on réclamer au vendeur ?

Publié le 06/09/2013 Vu 2 370 fois 0
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

L’autoconsommation d’énergie se développant sensiblement en France, de nombreuses personnes recourent à des sociétés pour installer des éoliennes à leur domicile. Ces dernières sont sensées réduire leurs besoins en électricité et de ce fait réduire leur facture énergétique. Mais lorsque l’éolienne ne fonctionne pas que peut-on réclamer au vendeur ?

L’autoconsommation d’énergie se développant sensiblement en France, de nombreuses personnes recourent à

Eolienne en panne : que peut-on réclamer au vendeur ?

Le 28 janvier 2013, la Cour d’appel de Douai a statué dans une affaire qui intéressera certainement tous les propriétaires d’éoliennes en état de dysfonctionnement.

Résumé des faits

Un couple consommant annuellement 17292 kw d’électricité, ont a acquis une éolienne pour plus de 14.000€, sensée produire annuellement 22000 kwh.

Ainsi, l’éolienne devait permettre au couple de produire leur propre électricité et de réduire, voire d’annihiler leur facture énergétique.

Une fois l’éolienne installée, elle n’a jamais fonctionné en raison d’un défaut de conception généralisée de l’installation électrique.

Procédure

Les acquéreurs ont alors demandé la résolution du contrat de vente et la condamnation du vendeur au paiement de la somme de 4.048€ à titre de dommages et intérêts, cette somme correspondant à leur facture d’électricité de l’année.

Le Tribunal de grande instance de Bethune leur a donné gain de cause, mais le vendeur contestant le paiement de dommages et intérêts, a interjeté appel.

Selon le vendeur, les juges auraient dû déduire le crédit d’impôt de la somme de 4.048€ .

L’argument est intéressant, car fréquemment invoqué devant les tribunaux.

Mais la Cour d’appel l’a rejeté au motif que :

le crédit d’impôt en faveur des économies d’énergie et du développement durable dont les acquéreurs ont bénéficié « n’a pas à être déduit du prix versé dès lors que l’obligation de le rembourser au Trésor Public leur incombe ».

De fait, la Cour d’appel a confirmé le jugement.

Elle a condamné en outre la société venderesse au paiement de la somme de 1.000€ pour indemniser le couple de son préjudice moral correspondant aux charges supplémentaires auxquelles il doit faire face à l’occasion de la réfection de son installation de chauffage, et parce que le projet de bénéficier des avantages attachés aux économies d’énergie n’a pu aboutir.

En résumé, lorsqu’une éolienne ne fonctionne pas, tout acquéreur peut réclamer :

- la résolution du contrat de vente, ce qui implique le remboursement du prix de l’éolienne
- des dommages et intérêts pour le manque à gagner, dont la somme est calculée en fonction de l’économie d’énergie promise
- des dommages et intérêts pour le préjudice moral subi, notamment en raison de la faute de la venderesse qui a empêché le projet d’économie d’énergie d’aboutir
- A noter : le vendeur ne pourra réclamer la réduction de sa condamnation pécuniaire au motif que l’acquéreur a touché le crédit d’impôt

Vous avez une question ?
Blog de Grégory ROULAND - 06 89 49 07 92

Grégory ROULAND

70 € TTC

161 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de Grégory ROULAND - 06 89 49 07 92

Maître Grégory ROULAND, avocat et docteur en droit

Téléphone : 0689490792

Mail : gregory.rouland@outlook.fr

site :
https://sites.google.com/view/gregoryrouland/accueil

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

70 € Ttc

Rép : 24h maximum

161 évaluations positives

Note : (5/5)
Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles