ARNAQUE A L'ISOLATION : une victime exonérée de rembourser le crédit

Publié le Modifié le 26/01/2023 Vu 2 793 fois 1
Légavox

9 rue Léopold Sédar Senghor

14460 Colombelles

02.61.53.08.01

Le 15 juillet 2020, la Cour d'appel de GRENOBLE (RG n°18/02257) a tranché un litige concernant une personne victime d'un vendeur-poseur d'isolation et de son partenaire financier, la banque SOFINCO;

Le 15 juillet 2020, la Cour d'appel de GRENOBLE (RG n°18/02257) a tranché un litige concernant une personne

ARNAQUE A L'ISOLATION : une victime exonérée de rembourser le crédit

I. RESUME DES FAITS

Dans le cadre d'un démarchage à son domicile, une personne signe avec la société BCI (depuis en faillite et clôturée en 2018) un contrat d'équipement portant sur la fourniture et la pose d'un ballon thermodynamique et d'une isolation thermique, d'une valeur de 19.500€ et d'un crédit à la consommation avec la société CA Consumer Finance à l'enseigne SOFINCO.

La société BCI s'est montrée défaillante dans l'exécution de ses devoirs : l'isolation n'a pas été réalisée et le ballon thermodynamique est resté dans son emballage d'origine !

Faute pour les matériels de répondre à leur destination, l'acquéreur a assigné la société BCI et la banque devant le tribunal d'instance de Grenoble pour que soit prononcée la nullité du contrat de vente et du contrat de financement.

Par jugement du 23 mars 2018, le tribunal d'instance de GRENOBLE a prononcé l'annulation des contrats de vente et de crédit, mais condamné l'acquéreur-emprunteur à à payer à la société CA CONSUMER FINANCE (SOFINCO) la somme de 10.358,72 euros après déduction de la somme de 6.000 euros qui lui a été alloué à titre de dommages intérêts.

A juste titre, l'acquéreur a interjeté appel.

 

II. POSITION DE LA COUR D'APPEL DE GRENOBLE

Les juges d'appel constatent que le contrat de vente n'est pas valable, car il fait référence à des articles de loi abrogés, contient une erreur sur le délai de rétractation, ne comporte aucune précision sur les caractéristiques essentielles du bien, ne comprend aucune précision sur le délai de livraison ou d'exécution du service, etc.

De fait, les juges d'appel confirment l'annulation du contrat de vente.

En revanche, les juges d'appel reprochent au juge du Tribunal d'instance d'avoir considéré que l'acquéreur n'avait pas démontré l'inexécution du contrat de vente, alors qu'un huissier a constaté que le chauffe-eau thermodynamique n'a pas été installé et est resté dans son emballage d'origine.

Le vendeur n'a jamais comparu et n'a jamais apporté de réponses aux nombreux courriers qui lui ont été adressés, n'a jamais contredit l'acquéreur sur l'impossibilité d'installer le chauffe-eau à l'intérieur de la cuisine ou dans le garage en raison de l'insuffisante hauteur sous plafond.

Quant à l'isolation qui devait être réalisée dans les combles, l'inexécution de la prestation est suffisamment établie par les photos produites aux débats, que ce soit celles de l'acquéreur ou celles qui figurent dans le constat d'huissier.

Les photos révèlent une exécution déplorable des travaux par le vendeur, qui n'a pas enlevé l'intégralité de l'ancien isolant et n'a pas respecté l'épaisseur du nouvel isolant mentionnée sur sa facture !!!

L'absence de professionnalisme et de sérieux du vendeur sont donc suffisamment démontrés pour que la vente soit annulée.

S'agissant du contrat de crédit, les juges d'appel réfutent également l'idée que l'emprunteur soit tenu de rembourser son montant.

En effet, le prêteur a l'obligation de vérifier la validité du contrat de vente avant de régler le vendeur. De fait, la société CA CONSUMER FINANCE, ou SOFINCO, a commis une faute.

Elle a insuffisamment apprécié le préjudice de l'acquéreur car, avec un minimum de vigilance de la part de la banque, l'acquéreur ne se serait pas lancé dans une opération aussi hasardeuse.

La faute de la société CA Consumer Finance la prive dans son intégralité de sa créance de restitution.

III. QUE RETENIR DE CETTE AFFAIRE ?

Lorsqu'une société démarche une personne à son domicile et lui propose de financer son acquisition au moyen d'un crédit à la consommation, il faut se montrer méfiant.

En effet, le consommateur est mis en confiance par le vendeur, lui proposant un crédit financé grâce à son partenaire financier, ce qui offre une apparence de sérieux et de crédibilité au vendeur.

Par ailleurs, tout prêteur acceptant de financer un achat conclu dans le cadre d'une vente à domicile (ou pas) a l'obligation minimale de ne pas valider son financement sur un contrat de vente qui comporte des vices de forme flagrants.

Enfin, et il est regrettable que cela n'ait pas été indiqué dans la présente affaire, si le vendeur n'a pas exécuté ses devoirs, l'emprunteur n'est pas tenu de rembourser le crédit.

Il s'agit là d'un autre point de droit et on renverra à nos articles sur la question :

  1. Voir mon article du 22.08.2020
  2. Voir mon article du 26.02.2020

Je reste à votre disposition :

Me Grégory ROULAND - avocat au Barreau de PARIS

Tél. : 0689490792

Mail : gregory.rouland@outlook.fr

Site : https://sites.google.com/view/gregoryrouland/accueil

Vous avez une question ?
Blog de Grégory ROULAND - 06 89 49 07 92

Grégory ROULAND

70 € TTC

161 évaluations positives

Note : (5/5)

Posez gratuitement toutes vos questions sur notre forum juridique. Nos bénévoles vous répondent directement en ligne.

1 Publié par clara123
04/10/2020 05:33


Bonjour, je me nomme CLARA, j’ai été victime d’une grosse arnaque. Le coupable derrière le profil utilisé était un homme noir africain qui s’était caché derrière la photo d’un homme blanc, me disait être homme d’affaire du milieu pétrolier qui devait se rendre urgemment en Afrique.
À son arrivée en Afrique, il m’a fait signe de vie et nous avons dialogué sur Skype pendant quelques semaines. Suite a cela, il m’a dit qu’il a été victime d’une agression et me demandait de l’aide, c’est a partir de cet instant que mon calvaire a commencé, j’ai perdu jusqu’à 108.000 euros.
Compte tenu de la situation, j’ai porté plainte auprès de la gendarmerie dans ma localité, mais rien n’a été fait, car le coupable étant en Afrique ainsi donc je me suis rapproché du service interpole luttant contre les arnaques sur Internet en Afrique qui ont pris mon dossier en main et cette personne qui se faisait passer pour un Français a été arrêté et condamné puis je me suis fait rembourser mon argent ainsi que des dédommagements.
Soyons vigilants sur Internet et surtout sur les réseaux sociaux, alors si vous pensez être victime d’une arnaque, vous pouvez prendre contact avec l'adresse mail ci-dessous et ils feront tout leurs effort pour mettre la main sur vos escrocs, et vous remboursez suivie des dédommagements.
Voici l'adresse E-mail :

( celluleanticybercriminalite120@gmx.com )

/ celluleanticybercriminalite120 at gmx.com

Ouvrons les yeux et faisons attention aux faux profils, car toutes ces arnaques proviennent de l'Afrique et non-ailleurs.

Publier un commentaire
Votre commentaire :
Inscription express :

Le présent formulaire d’inscription vous permet de vous inscrire sur le site. La base légale de ce traitement est l’exécution d’une relation contractuelle (article 6.1.b du RGPD). Les destinataires des données sont le responsable de traitement, le service client et le service technique en charge de l’administration du service, le sous-traitant Scalingo gérant le serveur web, ainsi que toute personne légalement autorisée. Le formulaire d’inscription est hébergé sur un serveur hébergé par Scalingo, basé en France et offrant des clauses de protection conformes au RGPD. Les données collectées sont conservées jusqu’à ce que l’Internaute en sollicite la suppression, étant entendu que vous pouvez demander la suppression de vos données et retirer votre consentement à tout moment. Vous disposez également d’un droit d’accès, de rectification ou de limitation du traitement relatif à vos données à caractère personnel, ainsi que d’un droit à la portabilité de vos données. Vous pouvez exercer ces droits auprès du délégué à la protection des données de LÉGAVOX qui exerce au siège social de LÉGAVOX et est joignable à l’adresse mail suivante : donneespersonnelles@legavox.fr. Le responsable de traitement est la société LÉGAVOX, sis 9 rue Léopold Sédar Senghor, joignable à l’adresse mail : responsabledetraitement@legavox.fr. Vous avez également le droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle.

A propos de l'auteur
Blog de Grégory ROULAND - 06 89 49 07 92

Maître Grégory ROULAND, avocat et docteur en droit

Téléphone : 0689490792

Mail : gregory.rouland@outlook.fr

site :
https://sites.google.com/view/gregoryrouland/accueil

Consultation en ligne
Image consultation en ligne

Posez vos questions juridiques en ligne

Prix

70 € Ttc

Rép : 24h maximum

161 évaluations positives

Note : (5/5)
Rechercher
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux et sur nos applications mobiles